Le site Catholique des PSAUMES

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Table des matières des Psaumes

Sainte-Bible-1.jpg

Voici la Table des matières des Psaumes...

Lire la suite...

Psaume 1 - "Les deux voies"

Psaume 1 - "Les deux voies" : Heureux l'homme qui ne suit pas le conseil des impies, ni dans la voie des pêcheurs ne s'arrête, ni au siège des railleurs ne s'assied, mais se plaît dans la voie de Yahvé, mais murmure sa loi jour et nuit !

Les psaumes 1 et 2 sont comme la préface du Psautier dont ils résument la doctrine morale et les idées messianiques. Le psaume 1 est centré sur la relation à Dieu, il célèbre la Loi donnée aux hommes pour leur bonheur par l’écoute et la mise en pratique de sa Parole. Il est construit sur l'opposition du juste et du méchant : les deux voies sont décrites, et un symbole végétal, l'arbre pour le juste, la paille pour le méchant, est associé à chacun.

Lire la suite...

Psaume 2 - "Le drame messianique"

Psaume 2 - "Le drame messianique" : Pourquoi ces nations qui remuent, ces peuples qui murmurent en vain ?
Le psaume 2 est une révélation concernant la nature de la royauté en Israël avec un message clair : cette royauté est défendue par le Dieu vivant :
- Les verset 1-3 décrivent la rébellion des rois locaux contre le nouveau roi.
- Les verset 4-9 décrivent l’action de Dieu qui défend son autorité royale.
- Les verset 10-12 évoquent la punition des méchants et la récompense des bons : le psalmiste veut dire aux autres rois qu’ils doivent reconnaître la souveraineté de Dieu.

Lire la suite...

Psaume 3 - "Appel matinal du juste persécuté"

Psaume 3 - "Appel matinal du juste persécuté" : Ps 3:1-3 : Psaume. De David. Quand il fuyait devant son fils Absalom. Yahvé, qu'ils sont nombreux mes oppresseurs, nombreux ceux qui se lèvent contre moi, nombreux ceux qui disent de mon âme "Point de salut pour elle en son Dieu !

Le psaume 3 est attribué au roi David, qui implore Dieu à cause de son fils Absalom qui s’est révolté contre lui et le pourchasse.

Dans la liturgie des Heures, le psaume 3 est chanté ou récité à l’office des lectures le dimanche de la première semaine, après les deux premiers psaumes (Psaume 1 et Psaume 2).

Lire la suite...

Psaume 4 - "Prière du soir"

Psaume 4 - "Prière du soir", le Psaume de fin de journée et de préparation au repos : Ps 4:1: Du maître de chant. Avec instruments à cordes. Psaume. De David. Quand je crie, réponds-moi, Dieu de ma justice, dans l'angoisse tu m'as mis au large pitié pour moi, écoute ma prière !

Dans la liturgie des Heures, le psaume 4, attribué à David, est récité aux complies le samedi soir et la veille des solennités.
Le Psaume 4 est la prière du soir d'un juste en butte à de nombreuses oppositions, mais qui met son bonheur dans l'amitié de Dieu. Nous pouvons en faire notre prière du soir : au terme d'une journée laborieuse, nous nous endormons dans la paix de Dieu. Mais nous ne pouvons pas nous limiter à cette interprétation purement humaine et moralisante. Notre psaume figure aux Matines du Samedi Saint sous cette antienne :
« En paix, tout aussitôt, je me couche et je m'endors »
Il est alors le psaume du Christ qui, remettant son esprit aux mains du Père, s'endort du sommeil de la mort avec la certitude de la Résurrection.

Lire la suite...

Psaume 5 - "Prière du matin"

Psaume 5 - "Prière du matin" : Ps 5:1-4: Du maître de chant. Sur les flûtes. Psaume. De David. Ma parole, entends-la, Yahvé, discerne ma plainte, attentif à la voix de mon appel, ô mon Roi et mon Dieu ! C'est toi que je prie, Yahvé ! Au matin tu écoutes ma voix; au matin je fais pour toi les apprêts et je reste aux aguets.

Le psaume 5 est attribué à David. Il exprime la plainte du juste contre les impies. Il s'agit d'une prière faite à un Dieu qui écoute ! Dans la liturgie des Heures, le psaume 5 est récité ou chanté aux laudes, le lundi de la première semaine.

Lire la suite...

Psaume 6 - "Imploration dans l'épreuve"

Psaume 6 - "Imploration dans l'épreuve" : Ps 6:1-2 Du maître de chant. Sur les instruments à cordes. Sur l'octacorde. Psaume. De David. Yahvé, ne me châtie point dans ta colère, ne me reprends point dans ta fureur.

Le psaume 6 est attribué au roi David d'après l'indication du premier verset et fait partie des sept psaumes pénitentiels (Ps6; Ps32; Ps38; Ps51; Ps102; Ps130; Ps143). Ce psaume 6 "Domine ne in furore" en latin exprime les sentiments d'Israël souffrant de l'oppression d'un autre peuple et est destiné à quelqu'un qui a été frappé par la maladie.
Dans la liturgie des Heures, le psaume 6 est récité ou chanté à l’office des lectures du lundi de la première semaine.

Lire la suite...

Psaume 7 - "Prière du juste persécuté"

Psaume 7 - "Prière du juste persécuté" : Ps 7:1-3 : Lamentation. De David. Qu'il chanta à Yahvé à propos de Kush le Benjaminite. Yahvé mon Dieu, en toi j'ai mon abri, sauve-moi de tous mes poursuivants, délivre-moi; qu'il n'emporte comme un lion mon âme, lui qui déchire, et personne qui délivre !
Le psaume 7 est aussi attribué à David et dans la liturgie des Heures, le psaume 7 est récité à l'office du milieu du jour le lundi de la première semaine.

Lire la suite...

Psaume 8 - "Puissance du nom divin"

Psaume 8 - "Puissance du nom divin" : Ps 8:1-3 : Du maître de chant. Sur la... de Gat. Psaume. De David. Yahvé, notre Seigneur, qu'il est puissant ton nom par toute la terre ! Lui qui redit ta majesté plus haute que les cieux par la bouche des enfants, des tout petits, tu l'établis, lieu fort, à cause de tes adversaires pour réduire l'ennemi et le rebelle.

Le psaume 8 est aussi attribué à David. C'est une hymne de louange de Dieu et des merveilles de la création que nous retrouvons aux versets 5 à 7 dans l'épître de saint Paul aux hébreux.Dans la liturgie des Heures, le psaume 8 est récité aux laudes le samedi de la deuxième (II) et quatrième semaine (IV). Il apparaît souvent dans la liturgie eucharistique : on le trouve à la fête de la Trinité lors de l'année C. En semaine, il est proposé le jeudi de l'octave de pâques, le premier mardi du temps ordinaire, le 5e mardi du temps ordinaire, et le 28e samedi du temps ordinaire.

Lire la suite...

Psaume 9 (9A)- "Dieu abat les impies et sauve les humbles"

Psaume 9 (9A)- "Dieu abat les impies et sauve les humbles" : Ps 9:1-3 : Du maître de chant. Sur hautbois et harpe. Psaume. De David. Je te rends grâce, Yahvé, de tout mon cœur, j'énonce toutes tes merveilles, j'exulte et me réjouis en toi, je joue pour ton nom, Très-Haut.

Le psaume 9 dans sa première partie (9A) et le psaume 10 (9B) qui est la suite du psaume 9 sont attribués à David.

Dans la liturgie des Heures, le psaume 9 A est récité ou chanté à l’office des lectures du lundi de la première semaine (I).

Lire la suite...

Psaume 10 (9B)- "Dieu abat les impies et sauve les humbles"

Psaume 10 (9B)- "Dieu abat les impies et sauve les humbles" : Ps 10:1: Pourquoi, Yahvé, restes-tu loin, te caches-tu aux temps de détresse ?

Le psaume 9 dans sa première partie (9A) et le psaume 10 (9B selon la numérotation gréco-latine) qui est la suite du psaume 9 sont attribués à David.

Dans la liturgie des Heures, le psaume 9B (10) est récité ou chanté à l’office des lectures du mardi (lundi pour le psaume 9 (9A)) de la première semaine (I).

Lire la suite...

Psaume 11 (10)- "Confiance du juste"

Psaume 11 (10)- "Confiance du juste" : Ps 11:1 : Du maître de chant. De David. En Yahvé j'ai mon abri. Comment dites-vous à mon âme "Fuis à ta montagne, passereau...

Le psaume 11 (10 selon la numérotation grecque) est attribué à David. Il aborde le thème de la justice : quel est le regard de Dieu sur le juste et le méchant ?

Dans la liturgie des Heures, le psaume 10 est récité ou chanté aux vêpres du lundi de la première semaine (I).

Lire la suite...

Psaume 12 (11) - "Contre le monde menteur"

Psaume 12 (11) - "Contre le monde menteur" : Ps 12:1-2 : Du maître de chant. Sur l'octacorde. Psaume. De David. Sauve, Yahvé ! c'en est fait de tes amis, les fidèles ont disparu d'entre les fils d'Adam.

Le psaume 12 (11 selon la numérotation grecque) est attribué à David.

Dans la liturgie des Heures, le psaume 11 est récité le mardi de la première semaine (I) à l’office du milieu du jour.

Lire la suite...

Psaume 13 (12) - "Appel confiant"

Psaume 13 (12) - "Appel confiant" : Ps 13,1- 2 : Du maître de chant. Psaume. De David. Jusques à quand, Yahvé, m'oublieras-tu ? Jusqu'à la fin ? Jusques à quand me vas-tu cacher ta face ?

Le psaume 13 (12 selon la numérotation gréco-latine) est attribué à David au 1er verset.

Dans la liturgie des Heures, le psaume 12 est récité ou chanté à l’office du milieu du jour le mardi de la première semaine (I).

Lire la suite...

Psaume 14 (13) - "L'homme sans Dieu"

Psaume 14 (13) - "L'homme sans Dieu" : Ps 14:1 : Du maître de chant. De David. L'insensé a dit en son cœur "Non, plus de Dieu !" Corrompues, abominables leurs actions; non, plus d'honnête homme.

Insensé vraiment, celui qui, devant tous les témoignages que Dieu a donnés de sa puissance et de son amour, ferme ses yeux, endurcit son cœur et déclare: Il n'y a point de Dieu !

Le psaume 14 (13 selon la numérotation grecque) est attribué à David. Il est très proche du psaume 53. Dans la liturgie des Heures, le psaume 13 est récité aux vêpres du lundi de la première semaine (I).

Lire la suite...

Psaume 15 (14) - "L'hôte de Yahvé"

Psaume 15 (14) - "L'hôte de Yahvé" : Ps 15:1 : Psaume. De David. Yahvé, qui logera sous ta tente, habitera sur ta sainte montagne ?

Le psaume 15 (14 selon la numérotation grecque) est attribué à David. Dans la liturgie des Heures, le psaume 14 est récité aux vêpres du lundi de la première semaine (I).

Lire la suite...

Psaume 16 (15) - "Yahvé, ma part d'héritage"

Psaume 16 (15) - "Yahvé, ma part d'héritage" : Ps 16:1 : A mi-voix. De David. Garde-moi, ô Dieu, mon refuge est en toi.

Le psaume 16 (15 selon la numérotation grecque) est une hymne attribuée à David. Il fait partie des psaumes de confiance, et d'après le vocabulaire employé, il pourrait dater du temps de David ou du prophète Jérémie. Ce psaume apparaît dans le Nouveau Testament : il est cité deux fois explicitement dans le livre des actes des apôtres.
Le psaume 15 est fréquemment utilisé dans la liturgie des Heures, il est récité ou chanté aux vêpres du samedi de la première semaine (I) et aux complies de chaque jeudi. Dans la liturgie eucharistique, on le prend le troisième dimanche de Pâques de l'année A, le 33e dimanche du temps ordinaire de l'année B et le 13e dimanche du temps ordinaire de l'année C.

Lire la suite...

Psaume 17 (16) - "Appel de l'innocent"

Psaume 17 (16) - "Appel de l'innocent" : Ps 17:1 : Prière. De David. Ecoute, Yahvé, la justice, sois attentif à mes cris; prête l'oreille à ma prière, point de fraude sur mes lèvres.

Le psaume 17 (16 selon la numérotation grecque) est attribué à David. Dans la liturgie des Heures, le psaume 16 est récité ou chanté à l’office du milieu du jour du mercredi de la première semaine (I).

Lire la suite...

Psaume 18 (17) - "Te Deum royal"

Psaume 18 (17) - "Te Deum royal" : Ps 18:1- 2 : Du maître de chant. Du serviteur de Yahvé, David, qui adressa à Yahvé les paroles de ce cantique, quand Yahvé l'eut délivré de tous ses ennemis et de la main de Saül. Il dit je t'aime, Yahvé, ma force mon sauveur, tu m'as sauvé de la violence .

Dans son épître aux Romains (Rm 15, 9), Saint Paul a vu dans la louange finale du psaume 18 (17 selon la numérotation latine) la louange des païens convertis et autant de témoignages vivants de la miséricorde de Dieu que le Christ a glorifié en accueillant les païens.

Saint Augustin a également repris le psaume 17 : il a vu en David la figure du Christ et de son Église qui loue Dieu pour la délivrance obtenue par Jésus dans la victoire sur la mort. Le Dieu vivant ne meurt pas, mais il conserve la vie de ses fidèles et les sauve.

Dans la liturgie des Heures, le psaume 17 (18) est chanté chaque mois à l’office des lectures du mercredi et du jeudi de la première semaine, où il est proposé en 6 sections. Les versets le plus souvent repris sont ceux du début et de la fin du psaume (2-7.20.31-33.47 et 51) le 31e Dimanche de l’année liturgique A, en temps ordinaire le vendredi de la 4e semaine et samedi de la 18e semaine, ainsi que le vendredi de la 5e semaine de carême.

Lire la suite...

Psaume 19 (18) - "Yahvé, soleil de justice"

Psaume 19 (18) - "Yahvé, soleil de justice" : Ps 19:1- 2 : Du maître de chant. Psaume. De David. Les cieux racontent la gloire de Dieu, et l'œuvre de ses mains, le firmament l'annonce;...

Le psaume 19 (18 selon la numérotation latine) est attribué à David. Le psaume 18 (19) est souvent scindé en deux parties : Ps 18, 2-6 (Ps 18A) et Ps 18, 7-15 (Ps 18B). Dieu s'est en effet révélé successivement par un double témoignage : Le premier est celui de sa création (v. 2 à 6) et le second est celui de la Parole (v. 7 à 11).

Dans la liturgie des Heures, la partie A du psaume 18 est chantée aux laudes du lundi de la deuxième semaine (II) tandis que la partie B est chantée à l’office du milieu du jour du lundi de la première semaine (I).

Lire la suite...

Psaume 20 (19) - "Prière pour le Roi"

Psaume 20 (19) - "Prière pour le roi" : Ps 20, 1- 2 : Du maître de chant. Psaume. De David. Qu'il te réponde, Yahvé, au jour d'angoisse, qu'il te protège, le nom du Dieu de Jacob !

Ecrit par David, le psaume 20 (19 selon la numérotation latine) est en quelque sorte un psaume de souvenir. C'est une prière communautaire pour une personne mystérieuse dont l'identité apparaît progressivement. Il nous rapporte les prières, sous forme de demandes, qui furent adressées à Dieu pour le roi au jour de son onction et de son intronisation. Inscrites dans la Bible, ces prières nous sont données comme un modèle de ce qu’il convient de demander à Dieu pour tout homme chargé par Dieu d’exercer de hautes responsabilités.

Dans la liturgie des Heures, le psaume 19 (20) est chanté aux vêpres du mardi de la première semaine (I).

Lire la suite...

Psaume 21 (20) - "Liturgie de couronnement"

Psaume 21 (20) - "Liturgie de couronnement" : Ps 21,1- 2 : Du maître de chant. Psaume. De David. En ta force, Yahvé, le roi se réjouit; combien ton salut le comble d'allégresse !

Le psaume 21 selon la tradition juive (20 selon la numérotation latine) apporte le témoignage joyeux du roi pour les exaucements dont il est l’objet en réponse à ces demandes. Accordé à Dieu, dépendant de Lui, le roi fait l’expérience de Son secours et de Son salut dans l’exercice de son ministère. Le roi témoigne ici de ce que signifie vivre la bénédiction de Dieu, en être l’objet.

Lire la suite...

Psaume 22 (21) - "Souffrances et espoirs du juste"

Psaume 22 (21) - "Souffrances et espoirs du juste" : Ps 22,1- 2 : Du maître de chant. Sur "la biche de l'aurore." Psaume. De David. Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ? Loin de me sauver, les paroles que je rugis !

Le psaume 22 (21 dans la numérotation latine) est aussi appelé le psaume du serviteur souffrant. Les Catholiques assimilent ce psaume 21 à la Passion de Jésus-Christ car comme dans le psaume 35 nous y voyons une description fidèle. C'est aussi le début de ce psaume que Jésus crie peu avant de mourir sur la Croix : « Eloï, Eloï, lama sabactani ? », qui signifie en araméen « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ? ». Est-ce là, comme on le dit souvent un cri de détresse, poussé par Jésus vers son Père qui semble l'abandonner ? Ce n'est pas sûr. Il est probable que Jésus, en prononçant le premier verset du psaume ait voulu évoquer le Psaume tout entier (quand nous disons que quelqu'un récite le « De Profundis » ou le « Magnificat », nous affirmons qu'il a récité en entier le chant qui commence ainsi).Or, si on lit ce psaume 21 jusqu'au bout, on s'aperçoit qu'il décrit les douleurs de la Passion avec une précision extraordinaire : et les évangélistes ont relevé les traits de la Passion qui concordaient avec ce psaume. Mais, en outre, il prophétise la libération et le triomphe du Messie, et la fécondité de son Sacrifice. Ce psaume du Vendredi Saint est donc aussi un psaume de Pâques. On remarquera, dans la première partie, des ressemblances avec le chant du Serviteur souffrant (chapitre 53 d'Isaïe) qu'on a également appelé un « cinquième évangile ». Ce psaume qui commence comme une lamentation, est au total un psaume d'action de grâces et d'espérance.
Dans la liturgie des Heures, le psaume 21 est chanté le vendredi de la troisième semaine (III) à l’office du milieu du jour.

Lire la suite...

Psaume 23 (22) - "Le bon Pasteur"

Psaume 23 (22 selon la datation gréco-latine) - "Le bon Pasteur" : Ps 23,1- 3 : Psaume. De David. Yahvé est mon berger, rien ne me manque. Sur des prés d'herbe fraîche il me parque. Vers les eaux du repos il me mène, il y refait mon âme; il me guide aux sentiers de justice à cause de son nom.

Le psaume 23 (22 dans la numérotation latine) est attribué au Roi David, qui décrit Dieu comme le Berger. Dans l'évangile selon Jean 10,11, c'est Jésus qui qui est notre bon berger : "Je suis le bon pasteur, le vrai berger. Le vrai berger donne sa vie pour ses brebis". Le nom du psaume 22 en latin est "Dominus pascit".

Benoît XVI dans son audience générale du mercredi 5 octobre 2011 nous commente le Psaume 22 ainsi : "Chers frères et sœurs, se tourner vers Dieu dans la prière demande un acte radical de confiance en Lui. Illustrant cette attitude, le Psaume 23 nous parle du Seigneur comme d’un bon Pasteur. L’image évoque l’intimité affectueuse, la tendresse de la relation qui l’unit à ses brebis. Il les connaît une à une. Elles le suivent parce qu’il les guide vers de bons pâturages. La sécurité du troupeau est la priorité du pasteur. Il sait où trouver ce qui est essentiel à sa vie, même dans le désert ou face aux ennemis. Nous aussi, si nous marchons derrière le Bon Pasteur, nous sommes sûrs que le Seigneur nous guide. Le « Tu es avec moi » du psalmiste est un acte de confiance inébranlable. La proximité rassurante de Dieu transforme la réalité, qui parfois fait peur, et la vide de toute menace. Le pasteur offre aussi au troupeau de quoi refaire ses forces : nourriture, huile, vin, signes de la gratuité de l’amour. Le but du chemin est la maison, le Temple, lieu de paix où s’expérimente la bonté de Dieu dans la joie d’un temps qui ne finit pas. Ces images ont accompagné l’histoire et l’expérience religieuse du peuple d’Israël. Avec Jésus, elles trouvent toute leur signification. Toujours à la recherche de la brebis perdue, Il est le Pasteur royal, l’humble Messie, qui nous conduit au banquet du ciel."

Lire la suite...

Psaume 24 (23) - "Liturgie d'entrée au sanctuaire"

Psaume 24 (23) - "Liturgie d'entrée au sanctuaire" : Ps 24,1- 2 : Psaume. De David. A Yahvé la terre et sa plénitude, le monde et tout son peuplement; c'est lui qui l'a fondée sur les mers, et sur les fleuves l'a fixée....

Le psaume 24 (23 selon la numérotation latine) est très présent dans la liturgie des Heures. On le retrouve notamment aux laudes du mardi de la première semaine (I) et à l’office des lectures du dimanche de la quatrième semaine (IV).

Lire la suite...

Psaume 25 (24) - "Prière dans le péril"

Psaume 25 (24) - "Prière dans le péril" : Ps 25,1- 2 : De David. Vers toi, Yahvé, j'élève mon âme, ô mon Dieu. En toi je me confie, que je n'aie point honte, que mes ennemis ne se rient de moi !

Le psaume 25 (24 dans la numérotation grecque) est un psaume du Livre des psaumes de la Bible. C'est une supplication à l'Éternel attribuée à David. C'est un acrostiche : les premières lettres de chaque verset lues verticalement forment l'alphabet hébreu comme dans le psaume 34.

Dans la liturgie des Heures, le psaume 24 (25) est chanté à l’office du milieu du jour du jeudi de la première semaine (I).

Lire la suite...

Psaume 26 (25) - "Prière de l'innocent"

Psaume 26 (25) - "Prière de l'innocent" : Ps 26,1 : De David. Justice pour moi, Yahvé, moi j'ai marché en mon intégrité, je m'appuie sur Yahvé et ne dévie pas.

Le psaume 26 (25 selon la numérotation grecque) est attribué à David. Dans la liturgie des Heures, le psaume 25 (26) est chanté à l’office du milieu du jour du vendredi de la première semaine (I).

Lire la suite...

Psaume 27 (26) - "Près de Dieu, point de crainte"

Psaume 27 (26) - "Près de Dieu, point de crainte" : Ps 27,1 : De David. Yahvé est ma lumière et mon salut, de qui aurais-je crainte ? Yahvé est le rempart de ma vie, devant qui tremblerais-je ?

Le psaume 27 (26 selon la numérotation latine) est attribué à David. Dans la liturgie des Heures, le psaume 26 (27) est chanté aux vêpres du mercredi de la première semaine (I).

Lire la suite...

Psaume 28 (27) - "Supplication et action de grâces"

Psaume 28 (27) - "Supplication et action de grâces" : Ps 28,1 : De David. Vers toi, Yahvé, j'appelle, mon rocher, ne sois pas sourd ! que je ne sois, devant ton silence, comme ceux qui descendent à la fosse !

Le psaume 28 (27 selon la numérotation grecque) est attribué à David. Dans la liturgie des Heures, le psaume 29 est chanté le vendredi de la première semaine (I) à l’office du milieu du jour.

Lire la suite...

Psaume 29 (28) - "Hymne au Seigneur de l'orage"

Psaume 29 (28) - "Hymne au Seigneur de l'orage" : Ps 29, 1- 2 : Psaume. De David. Rapportez à Yahvé, fils de Dieu, rapportez à Yahvé gloire et puissance, rapportez à Yahvé la gloire de son nom, adorez Yahvé dans son éclat de sainteté.

Le psaume 29 (28 selon la numérotation grecque), attribué à David, exprime la majesté de Dieu : à Lui appartiennent la gloire et la force !

Dans la liturgie des Heures, le psaume 28 (29) est chanté aux laudes du lundi de la première semaine (I) et chaque année (A,B,C) pour la messe du dimanche du baptême du Seigneur.

Lire la suite...

Psaume 30 (29) - "Action de grâces après un danger mortel"

Psaume 30 (29) - "Action de grâces après un danger mortel" : Ps 30, 1- 2 : Psaume. Cantique pour la dédicace de la Maison. De David. Je t'exalte, Yahvé, qui m'as relevé, tu n'as pas fait rire de moi mes ennemis.

Le psaume 30 (29 selon la numérotation grecque) est attribué à David. C’est un psaume d’action de grâce à l’occasion de la dédicace du temple de Jérusalem.

Dans la liturgie des Heures, le psaume 29 (30) est chanté aux vêpres du jeudi de la première semaine (I).

Lire la suite...

Psaume 31 (30) - "Prière dans l'épreuve"

Psaume 31 (30) - "Prière dans l'épreuve" : Ps 31, 1- 4 : Du maître de chant. Psaume. De David. En toi, Yahvé, j'ai mon abri, Sur moi pas de honte à jamais ! En ta justice affranchis-moi, délivre-moi, tends l'oreille vers moi, hâte-toi ! Sois pour moi un roc de force, une maison fortifiée qui me sauve; car mon rocher, mon rempart, c'est toi, pour ton nom, guide-moi, conduis-moi !

Le psaume 31 (30 selon la numérotation latine) est attribué au roi David d'après l'indication du premier verset.

Lire la suite...

Psaume 32 (31) - "L'aveu libère du péché"

Psaume 32 (31) - "L'aveu libère du péché" : Ps 32, 1 : De David. Poème. Heureux qui est absous de son péché, acquitté de sa faute !

Le psaume 32 (31 selon la numérotation latine) est attribué au roi David d'après l'indication du premier verset et fait partie des sept psaumes pénitentiels (Ps6; Ps32; Ps38; Ps51; Ps102; Ps130; Ps143).

Nommés aussi les sept psaumes de confession depuis le VIIe siècle, ils auraient été choisis par saint Augustin au début du Ve siècle.Avant la suppression de la tonsure par Paul VI en 1972, les sept psaumes pénitentiels qui expriment la tristesse du péché étaient donnés à lire aux nouveaux clercs tonsurés. Le psaume 31 (32) est donc le deuxième des sept psaumes de Pénitence et exprime la joie de l'homme qui a reçu le pardon de Dieu.
David ressent le bonheur d'une âme à qui Dieu a pardonné ses péchés, et représente cette grâce sous la figure d'un malade qui guérit.

Lire la suite...

Psaume 33 (32) - "Hymne à la Providence"

Psaume 33 (32) - "Hymne à la Providence" : Ps 33, 1 : Criez de joie, les justes, pour Yahvé, aux cœurs droits convient la louange.

Le psaume 33 (32 selon la numérotation grecque) est attribué à David. C’est un psaume de louange, dont le thème majeur est celui du peuple d'Israël, peuple élu de Dieu.

Lire la suite...

Psaume 34 (33) - "Louange de la justice divine"

Psaume 34 (33) - "Louange de la justice divine" : Ps 34, 1 : De David. Quand, déguisant sa raison devant Abimélek, il se fit chasser par lui et s'en alla.

Le psaume 34 (33 selon la numérotation grecque) est attribué au roi David. Ce psaume de confiance est un acrostiche comme le psaume 25 avec qui il a une forte parenté : les premières lettres de chaque verset constituent l’alphabet hébreu. L'indication du premier verset fait référence au moment où David simule la folie devant Akish (et non Abimélec) pour éviter la prison.

Dans la liturgie des Heures, le psaume 33 (34) est chanté les samedis de la première (I) et troisième semaines (III), ainsi que pour les fêtes de saints, à l'heure médiane. Il est souvent pris à la messe comme psaume responsorial après la première lecture.

Lire la suite...

Psaume 35 (34) - "Prière d'un juste persécuté"

Psaume 35 (34) - "Prière d'un juste persécuté" : Ps 35, 1- 3 : De David. Accuse, Yahvé, mes accusateurs, assaille mes assaillants; prends armure et bouclier et te lève à mon aide; brandis la lance et la pique contre mes poursuivants. Dis à mon âme : "C'est moi ton salut."

Le psaume 35 (34 selon la numérotation latine) ressemble par endroits au psaume 22 (21) qui, de façon impressionnante, annonce la passion du Christ.

Lire la suite...

Psaume 36 (35) - "Malice du pécheur et bonté de Dieu"

Psaume 36 (35) - "Malice du pécheur et bonté de Dieu" : Ps 36, 1- 2 : Du maître de chant. Du serviteur de Yahvé. De David. C'est un oracle pour l'impie que le péché au fond de son cœur; point de crainte de Dieu devant ses yeux.

Le psaume 36 (35 selon la numérotation grecque) est attribué au roi David comme les 73 psaumes qui mentionnent son nom. Les titres de la version grecque ne coïncident pas toujours avec l'hébreu et ils attribuent 82 psaumes à David.

Lire la suite...

Psaume 37 (36) - "Le sort du juste et de l'impie"

Psaume 37 (36) - "Le sort du juste et de l'impie" : Ps 37, 1- 2 : De David. Ne t'échauffe pas contre les méchants, ne jalouse pas les artisans de fausseté : vite comme l'herbe ils sont fanés, flétris comme le vert des prés.

Le psaume 37 (36 dans la numérotation latine) est attribué au roi David d'après l'indication du premier verset.

Vous trouverez ici le Psaume 36 avec différentes traductions selon AELF, la Bible de Jérusalem de 1998, en latin avec la Vulgate, ... Et les commentaires explicatifs du Fr. Hervé Tremblay o.p. du Collège universitaire dominicain à Ottawa.

Lire la suite...

Psaume 38 (37) - "Prière dans la détresse"

Psaume 38 (37) - "Prière dans la détresse" : Ps 38, 1- 2 : Psaume. De David. Pour commémorer. Yahvé, ne me châtie pas dans ton courroux, ne me reprends pas dans ta fureur.

Le psaume 38 (37 selon la numérotation grecque) fait partie des sept psaumes pénitentiels (Ps6; Ps32; Ps38; Ps51; Ps102; Ps130; Ps143).

Il est attribué au roi David et exprime la supplication du pénitent vers Dieu. David ressent les plaies profondes que la longue habitude du péché a faites en lui, et prie Dieu de le regarder en pitié. Dans ce psaume de pénitence, certains passages nous rapellent Job (Verset 12 du Ps 38) et le chant du Serviteur souffrant d'Isaïe 53, 7 (Verset 14 du Ps 38).

Le psaume 37 (38) est récité au cours de la liturgie des Heures le vendredi de la deuxième semaine (II), lors de l'office des lectures.

Lire la suite...

Psaume 39 (38) - "Néant de l'homme devant Dieu"

Psaume 39 (38) - "Néant de l'homme devant Dieu" : Ps 39, 1-2 : Du maître de chant. De Yedutûn. Psaume. De David. J'ai dit : "Je garderai ma route, sans laisser ma langue s'égarer, je garderai à la bouche un bâillon, tant que devant moi sera l'impie."
Le psaume 39 (38 selon la numérotation grecque) est attribué à David. C’est une méditation du sage de la fragilité de l’homme devant Dieu qui se termine en une prière pour une vie paisible.

Lire la suite...

Psaume 40 (39) - "Action de grâces. Appel au secours"

Psaume 40 (39) - "Action de grâces. Appel au secours" : Ps 40, 1- 2 : Du maître de chant. De David. Psaume. J'espérais Yahvé d'un grand espoir, il s'est penché vers moi, il écouta mon cri.

Le psaume 40 (39 selon la numérotation latine) est attribué à David. La première partie du psaume 40 (39) des versets 1 à 9 apparait comme un retour sur le passé sous la forme d'une action de grâces, opposé à la deuxième partie des versets 10 à 18 qui correspond à un appel au secours face aux misères du présent et justifiant l'appel à Yahvé.

Lire la suite...

Psaume 41 (40) - "Prière du malade abandonné"

Psaume 41 (40) - "Prière du malade abandonné" : Ps 41, 1-3 : Du maître de chant. Psaume. De David. Heureux qui pense au pauvre et au faible au jour de malheur, Yahvé le délivre; Yahvé le garde, il lui rend vie et bonheur sur terre : oh ! ne le livre pas à l'appétit de ses ennemis !

Le psaume 41 (40 selon la numérotation grecque) est attribué à David. Il clôt le premier des cinq livres qui composent le livre des psaumes selon le découpage juif.

Dans la liturgie des Heures, le psaume 40 (41) est chanté aux vêpres du vendredi de la première semaine (I).

Lire la suite...

Psaume 42 (41) - "Complainte du lévite exilé"

Psaume 42 (41) - "Complainte du lévite exilé" : Ps 42, 1-2 : Du maître de chant. Poème. Des fils de Coré. Comme languit une biche après les eaux vives, ainsi languit mon âme vers toi, mon Dieu.

Le psaume 42 (41 selon la numérotation grecque), attribué aux fils de Coré comme 10 autres psaumes (11 en tout), est appelé en latin "Sicut cervus", selon le début du premier verset. Il exprime la plainte d'un homme dans la peine.

Dans la liturgie des Heures, le psaume 41 (42) est chanté aux laudes du lundi de la deuxième semaine (II).

Lire la suite...

Psaume 43 (42) - "Complainte du lévite exilé (suite)"

Psaume 43 (42) - "Complainte du lévite exilé (suite)" : Ps 43, 1 : Juge-moi, Dieu, défends ma cause contre des gens sans amour; de l'homme perfide et pervers, délivre-moi.

Le psaume 43 (42 selon la numérotation grecque) est attribué à David comme 73 des 150 psaumes. Il constitue la suite de la supplication du psaume 42 (41).

Dans la liturgie des Heures, le psaume 42 (43) est chanté aux laudes du mardi de la deuxième semaine (II).

Lire la suite...

Psaume 44 (43) - "Elégie nationale"

Psaume 44 (43) - "Elégie nationale" : Ps 44, 1-4 : Du maître de chant. Des fils de Coré. Poème. O Dieu, nous avons ouï de nos oreilles, nos pères nous ont raconté l'oeuvre que tu fis de leurs jours, aux jours d'autrefois, et par ta main. Pour les planter, tu expulsas des nations, pour les étendre, tu malmenas des peuples; ni leur épée ne conquit le pays, ni leur bras n'en fit des vainqueurs, mais ce furent ta droite et ton bras et la lumière de ta face, car tu les aimais.

Lire la suite...

Psaume 45 (44) - "Epithalame royal"

Psaume 45 (44) - "Epithalame royal" : Ps 45, 1-2 : Du maître de chant. Sur l'air : Des lys... Des fils de Coré. Poème. Chant d'amour. Mon cœur a frémi de paroles belles je dis mon œuvre pour un roi, ma langue est le roseau d'un scribe agile.

Le psaume 45 (44 selon la numérotation grecque) est attribué aux fils de Coré. Le psaume 45 a un caractère prophétique pour le présent, comme pour le futur.

Dans la liturgie des Heures, le psaume 44 (45) est chanté, en deux parties, à l’office des vêpres du lundi de la deuxième semaine (II) et à l’office du milieu du jour du samedi de la quatrième semaine (IV).

Lire la suite...

Psaume 46 (45) - "Dieu est avec nous"

Psaume 46 (45) - "Dieu est avec nous" : Ps 46, 1-2 : Du maître de chant. Des fils de Coré. Sur le hautbois. Cantique. Dieu est pour nous refuge et force, secours dans l'angoisse toujours offert.

Le psaume 46 (45 selon la numérotation grecque) est attribué aux fils de Coré. Coré est un personnage biblique qui se révolte contre Moïse (Nb, 16 : Révolte de Coré).

Dans la liturgie des Heures, le psaume 45 (46) est chanté à l’office des vêpres du vendredi de la première semaine (I).

Lire la suite...

Psaume 47 (46) - "Yahvé roi d'Israël et du monde"

Psaume 47 (46) - "Yahvé roi d'Israël et du monde" : Ps 47, 1-2 : Du maître de chant. Des fils de Coré. Psaume. Tous les peuples, battez des mains, acclamez Dieu en éclats de joie !

Le psaume 47 (46 selon la numérotation latine) est attribué aux fils de Coré et fait partie des psaumes royaux.

Lire la suite...

Psaume 48 (47) - "Sion, montagne de Dieu"

Psaume 48 (47) - "Sion, montagne de Dieu" : Ps 48, 1-4 : Cantique. Psaume. Des fils de Coré. Grand, Yahvé, et louable hautement dans la ville de notre Dieu, le mont sacré, superbe d'élan, joie de toute la terre; le mont Sion, cœur de l'Aquilon, cité du grand roi : Dieu, du milieu de ses palais, s'est révélé citadelle.

Le Psaume 48 (47 selon la numérotation latine) termine l'aperçu prophétique commencé au Psaume 42 (41). Nous assistons en raccourci à l'attaque finale des rois de la terre contre Jérusalem et à leur complète déroute (versets 4 à 7).

Lire la suite...

Psaume 49 (48) - "Le néant des richesses"

Psaume 49 (48) - "Le néant des richesses" : Ps 49, 1-3 : Du maître de chant. Des fils de Coré. Psaume. Écoutez ceci, tous les peuples, prêtez l'oreille, tous les habitants du monde, gens du commun et gens de condition, riches et pauvres ensemble !

Le psaume 49 (48 selon la numérotation grecque) est attribué aux fils de Coré.

Lire la suite...

Psaume 50 (49) - "Pour le culte en esprit"

Psaume 50 (49) - "Pour le culte en esprit" : Ps 50, 1 : Psaume. D'Asaph. Le Dieu des dieux, Yahvé, accuse, il appelle la terre du levant au couchant. Depuis Sion, beauté parfaite, Dieu resplendit; il vient, notre Dieu, il ne se taira point. Devant lui, un feu dévore, autour de lui, bourrasque violente; il appelle les cieux d'en haut et la terre pour juger son peuple.

Le psaume 50 (49 selon la numérotation grecque) est attribué à Asaph qui est l'auteur de 12 psaumes sur les 150. Certains pensent qu'il ne fit que les mettre en musique.

Dans la liturgie des Heures, le psaume 50 (49 en latin) est divisé en trois parties, et récité à l’office de lectures du lundi de la troisième semaine (III) et du samedi de la quatrième semaine (IV).

Lire la suite...

Psaume 51 (50) - "Miserere"

Psaume 51 (50) - "Miserere" : Ps 51, 1-4 : Du maître de chant. Psaume. De David. Quand Natân le prophète vint à lui parce qu'il était allé vers Bethsabée. Pitié pour moi, Dieu, en ta bonté, en ta grande tendresse efface mon péché, lave-moi tout entier de mon mal et de ma faute purifie-moi.

Le Psaume 51 (50 dans la numérotation latine) appelé "Miserere" ("prends pitié" en latin) aurait été écrit par le roi David, qui s’appropria Bethsabée, la femme d’Urie le Hittite, général de son armée, qu'il fit tuer pour couvrir sa faute (cf. 2 Samuel, chap. 11 et 12).

Le Psaume 50 (51) fait partie des sept psaumes pénitentiels (Ps6; Ps32; Ps38; Ps51; Ps102; Ps130; Ps143).

Le plus célèbre du Psautier, le psaume pénitentiel et de miséricorde 50 (51) est le plus intense et le plus répété dans la liturgie, un psaume qui est conjointement le chant du pécheur et le chant de la miséricorde de Dieu, la méditation la plus profonde sur le péché, la faute et sur la grâce, l’action de grâces pour son pardon.

Dans la liturgie des Heures, le psaume 50 (51) est récité à l'office des laudes chaque vendredi et le verset 17 : "Seigneur, ouvre mes lèvres, et ma bouche publiera ta louange !" est chanté quotidiennement au premier office du jour.
Dans la liturgie de la Messe, le verset 3 "Pitié pour moi, Dieu, ..." est la traduction du grec ancien « Κύριε ἐλέησον » et correspond à notre chant du Kyrie éléison.

Lire la suite...

Psaume 52 (51) - "Jugement du cynique"

Psaume 52 (51) - "Jugement du cynique" : Ps 52, 1 : Du maître de chant. Poème. De David. Quand Doèg l'Édomite vint avertir Saül en lui disant : "David est entré dans la maison d'Ahimélek."

Le psaume 52 (51 selon la numérotation gréco-latine) est attribué à David dans le premier verset.

Dans la liturgie des Heures, le psaume 51 est récité à l’office de lectures le mercredi de la deuxième semaine (II).

Lire la suite...

Psaume 53 (52) - "L'homme sans Dieu"

Psaume 53 (52) - "L'homme sans Dieu" : Ps 53, 1 : Du maître de chant. Pour la maladie. Poème. De David. L'insensé a dit en son coeur "Non, plus de Dieu !" Ils sont faux, corrompus, abominables; non, il n'est plus d'honnête homme.

Le psaume 53 (52 dans la numérotation grecque et latine) fait partie des 73 psaumes attribués à David. Il est très proche du psaume 14.

Dans la liturgie des Heures, le psaume 52 (53) est chanté à l’office du milieu du jour le mardi de la deuxième semaine (II).

Lire la suite...

Psaume 54 (53) - "Appel au Dieu justicier"

Psaume 54 (53) - "Appel au Dieu justicier" : Ps 54, 1-2 : Du maître de chant. Sur les instruments à cordes. Poème. De David. Lorsque les Ziphéens vinrent dire à Saül : "David n'est-il pas caché parmi nous ?"

Le psaume 54 (53 selon la numérotation grecque et latine) est attribué au roi David qui fut poursuivi par le roi Saül qui craignait d'être dépossédé par lui de son trône, puisque David avait été oint par le prophète Samuel. Il y a deux parties bien distinctes dans ce psaume 53 : la première partie est un appel au secours : « O Dieu sauve moi, O Dieu entends ma prière... » dans un contexte où la vie du psalmiste est menacée. Et puis la deuxième partie est au contraire très sereine, comme si Dieu était déjà passé à l’acte ou était en train de le faire.

Dans la liturgie des Heures, le psaume 53 (54) est chanté le mardi de la deuxième semaine (II) à l’office du milieu du jour. Dans la liturgie de la messe, on récite le psaume 53 le 25e dimanche de l'année B et en semaine les années impaires : le samedi de la 22e semaine du temps ordinaire.

Lire la suite...

Psaume 55 (54) - "Prière du calomnié"

Psaume 55 (54) - "Prière du calomnié" : Ps 55, 1-4 : Du maître de chant. Sur les instruments à cordes. Poème. De David. Entends, ô Dieu, ma prière, ne te dérobe pas à ma supplique, donne-moi audience, réponds-moi, je divague en ma plainte. Je frémis sous les cris de l'ennemi, sous les huées de l'impie; ils me chargent de crimes, avec rage ils m'accusent.

Le psaume 55 (54 dans la numérotation grecque et latine) est attribué à David. Les versets 12 à 14 font probablement référence à Ahitophel le Gilonite (II Samuel 15, 12) qui trahit et se suicide. Mais pour un Catholique, ces versets sont avant tout prophétiques et font référence à la fin de Judas.

Lire la suite...

Psaume 56 (55) - "Le fidèle ne succombera pas"

Psaume 56 (55) - "Le fidèle ne succombera pas" : Ps 56, 1 : Du maître de chant. Sur "l'oppression des princes lointains." De David. À mi-voix. Quand les Philistins s'emparèrent de lui à Gat. Pitié pour moi, ô Dieu, on me harcèle, tout le jour des assaillants me pressent.

Le psaume 56 (55 selon la numérotation grecque) est attribué à David.

Dans la liturgie des Heures, le psaume 55 (56) est chanté le jeudi de la deuxième semaine (IV) à l’office du milieu du jour.

Lire la suite...

Psaume 57 (56) - "Au milieu des lions"

Psaume 57 (56) - "Au milieu des lions" : Ps 57, 1-2 : Du maître de chant. "Ne détruis pas." De David. À mi-voix. Quand il s'enfuit de devant Saül dans la caverne. Pitié pour moi, ô Dieu, pitié pour moi, en toi s'abrite mon âme, à l'ombre de tes ailes je m'abrite, tant que soit passé le fléau.

Le psaume 57 (56 dans la numérotation latine) est attribué à David lorsqu'il fut poursuivi par Saül, se cacha dans une grotte et eut l’occasion de le tuer. Le psalmiste est dans un péril extrême dont il échappe miraculeusement. Cela suscite en lui une louange finale.

C'est dans l'épreuve que nous faisons l'expérience du salut et que nous en goûtons la joie. Chanter ce psaume 56 est un acte de foi et de confiance en Dieu dans la souffrance qui nous unit au Christ Sauveur.

Dans la liturgie des Heures, le psaume 56 (57) est chanté par les Catholiques le jeudi de la première semaine (I) aux laudes et le jeudi de la deuxième semaine (II) à l’office du milieu du jour.

Lire la suite...

Psaume 58 (57) - "Le juge des juges terrestres"

Psaume 58 (57) - "Le juge des juges terrestres" : Ps 58, 1 : Du maître de chant. "Ne détruis pas." De David. À mi-voix. Est-il vrai, êtres divins, que vous disiez la justice, que vous jugiez selon le droit les fils d'Adam ?

Le psaume 58 (57 dans la numérotation grecque) est attribué à David. Le Psalmiste apostrophe les mauvais juges et les mauvais princes à la manière des anciens prophètes, en appelant l'heure de la justice divine.

Lire la suite...

Psaume 59 (58) - "Contre les impies"

Psaume 59 (58) - "Contre les impies" : Ps 59, 1-3 : Du maître de chant. "Ne détruis pas." De David. À mi-voix. Quand Saül envoya surveiller sa maison pour le mettre à mort. Délivre-moi de mes ennemis, mon Dieu, contre mes agresseurs protège-moi, délivre-moi des ouvriers de mal, des hommes de sang sauve-moi.

Le psaume 59 (58 dans la numérotation grecque), où les imprécations se mêlent aux louanges est attribué à David d'après le 1er verset. Mais l'auteur du psaume 59 (58) peut aussi être un Juif de la diaspora en butte à l'hostilité des païens ou encore un fidèle vivant dans une Jérusalem à demi paganisée.

Ce psaume 58 (59) comporte deux refrains :
- aux versets 7 et 15 : Ils reviennent au soir, ils grognent comme un chien, ils rôdent par la ville (Le soir, ils reviennent : comme des chiens, ils grondent, ils cernent la ville).
- aux versets 10 et 18 : Oui, c'est Dieu ma citadelle (oui, mon rempart, c'est Dieu), le Dieu de mon amour

Lire la suite...

Psaume 60 (59) - "Prière nationale après la défaite"

Psaume 60 (59) - "Prière nationale après la défaite" : Ps 60, 1-3 : Du maître de chant. Sur "Un lys est le précepte." À mi-voix. De David. Pour apprendre. Quand il lutta avec Aram Naharayim et Aram de Coba, et que Joab revint pour battre Édom dans la vallée du Sel, 12000 hommes. Dieu, tu nous as rejetés, rompus, tu étais irrité, reviens à nous !

Le psaume 60 (59 dans la numérotation grecque), attribué à David, suppose la même situation historique que le psaume 44 et le psaume 80. Le verset 7 introduit un oracle d'espoir, repris dans le psaume 108 (versets 7 à 14) qui prédit la restauration d'un royaume agrandi et unifié comme aux débuts de la monarchie et ladomination sur Edom, Ephraïm et Galaad (cf. Is 11, 13-14)

Lire la suite...

Psaume 61 (60) - "Prière d'un exilé"

Psaume 61 (60) - "Prière d'un exilé" : Ps 61, 1-3 : Du maître de chant. Sur les instruments à cordes. De David. Écoute, ô Dieu, mes cris, sois attentif à ma prière. Du bout de la terre vers toi j'appelle, le coeur me manque. Au rocher qui s'élève loin de moi, conduis-moi.

Le psaume 61 (60 selon la numérotation latine) : Exaudi Deus en latin est attribué à David. A la plainte du lévite exilé loin du mont Sion (versets 2 à 6) s'ajoute une prière pour le roi (versets 7 et 8) dont l'insistance sur un règne indéfini rejoint la prophetie de Natân et annonce le Christ Roi.

Dans la liturgie des Heures, le psaume 60 (61) est chanté à l’office du milieu du jour du samedi de la deuxième semaine (II).

Lire la suite...

Psaume 62 (61) - "Dieu, seul espoir"

Psaume 62 (61) - "Dieu, seul espoir" : Ps 62, 1 : Du maître de chant... Yedutûn. Psaume. De David. En Dieu seul le repos pour mon âme, de lui mon salut; lui seul mon rocher, mon salut, ma citadelle, je ne chancelle pas.

Le psaume 62 (61 selon la numérotation latine) est attribué à David. C'est un psaume didactique : malice des hommes, néant des créatures, vanité des richesses, impartialité du Juge céleste. Le thème du refrain : "En Dieu seul le repos pour mon âme, de lui mon salut; lui seul mon rocher, mon salut, ma citadelle, je ne chancelle pas" aux versets 2-3 et 6-7 est celui du psaume 63.

Dans la liturgie des Messes dominicales et des fêtes, le psaume 61 (62) est chanté le 8ième Dimanche de l’année A

Lire la suite...

Psaume 63 (62) - "Le désir de Dieu"

Psaume 63 (62) - "Le désir de Dieu" : Ps 63, 1-2 : Psaume. De David. Quand il était dans le désert de Juda. Dieu, c'est toi mon Dieu, je te cherche, mon âme a soif de toi, après toi languit ma chair, terre sèche, altérée, sans eau.

Le psaume 63 (62 selon la numérotation latine) a été appliqué au roi David errant au désert de Juda selon l'indication du premier verset et a été sans doute retouché en fonction de cette relecture.

Lire la suite...

Psaume 64 (63) - "Châtiment des calomniateurs"

Psaume 64 (63) - "Châtiment des calomniateurs" : Ps 64, 1 : Du maître de chant. Psaume. De David. Écoute, ô Dieu, la voix de ma plainte, contre la peur de l'ennemi garde ma vie; à la bande des méchants cache-moi, à la meute des ouvriers de mal !

Le psaume 64 (63 selon la numérotation latine) est attribué à David. Selon la loi du talion, la flèche divine des versets 8 et 9 : Dieu a tiré une flèche, soudaines ont été leurs blessures; il les fit choir à cause de leur langue, tous ceux qui les voient hochent la tête. répond à la flèche de la mauvaise parole des versets 4 et 5 : Eux qui aiguisent leur langue comme une épée, ils ajustent leur flèche, parole amère pour tirer en cachette sur l'innocent, ils tirent soudain et ne craignent rien.

Dans la liturgie des Heures, le psaume 63 (64) est chanté à l’office du milieu du jour du samedi de la deuxième semaine (II).

Lire la suite...

Psaume 65 (64) - "Hymne d'action de grâces"

Psaume 65 (64) - "Hymne d'action de grâces" : Ps 65, 1-4 : Du maître de chant. Psaume. De David. Cantique. À toi la louange est due, ô Dieu, dans Sion; que pour toi le vœu soit acquitté : tu écoutes la prière. Jusqu'à toi vient toute chair avec ses œuvres de péché; nos fautes sont plus fortes que nous, mais toi, tu les effaces.

Le psaume 65 (64 selon la numérotation latine) est attribué à David. Après une année fertile et d'abondantes pluies, le peuple remercie le Créateur. La première partie des versets 2 à 9 rappelle Isaïe (Is 66, 19 et 23) par ses perspectives universalistes. La seconde partie des versets 10 à 14, avec un changement de rythme au verset 11, est une enthousiaste description du printemps judéen.
Dans la liturgie des Messes dominicales et des fêtes, le psaume 64 (65) est chanté le 15ième Dimanche du temps ordinaire de l’année A.

Lire la suite...

Psaume 66 (65) - "Action de grâces publique"

Psaume 66 (65) - "Action de grâces publique" : Ps 66, 1-4 : Du maître de chant. Cantique. Psaume. Acclamez Dieu, toute la terre, chantez à la gloire de son nom, rendez-lui sa louange de gloire, dites à Dieu : Que tu es redoutable ! À la mesure de ta force, tes oeuvres. Tes ennemis se font tes flatteurs; toute la terre se prosterne devant toi, elle te chante, elle chante pour ton nom.

Le psaume 66 (65)dont le titre en latin est "le psaume de la résurrection" correspond à une liturgie d'action de grâces pour la communauté (dont le chef ou le porte-parole parle à partir du verset 13) qui rappelle par le style et l'horizon universaliste la seconde partie d'Isaïe.
Dans la liturgie des Messes dominicales et des fêtes, le psaume 66 est chanté le 6ième Dimanche de Pâques de l’année A, le 14ième Dimanche du temps ordinaire de l’année C et pour les Baptêmes d’adultes.

Lire la suite...

Psaume 67 (66) - "Prière collective après la récolte annuelle"

Psaume 67 (66) - "Prière collective après la récolte annuelle" : Ps 67, 1 : Du maître de chant. Sur les instruments à cordes. Psaume. Cantique. Que Dieu nous prenne en grâce et nous bénisse, faisant luire sur nous sa face !

Le psaume 67 (66 selon la numérotation latine) exprime la louange à Dieu et l'action de grâce chantées lors de la fête cloturant le temps des récoltes.
Dans la liturgie des Heures, le psaume 66 est chanté aux vêpres du mercredi de la deuxième semaine (II), aux laudes du mardi de la troisième semaine (III) et constitue l'une des quatre prières invitatoires de l'office quotidien.
Dans la liturgie des Messes dominicales et des fêtes, le psaume 66 est chanté le 6ième Dimanche de Pâques de l’année C, le 20ième Dimanche du temps ordinaire de l’année A, le vendredi de la troisième semaine de l'Avent, lors de l'octave de la nativité (le 1er janvier) et le mercredi de la 4e semaine de Pâques.

Lire la suite...

Psaume 68 (67) - "La glorieuse épopée d'Israël"

Psaume 68 (67) - "La glorieuse épopée d'Israël" : Ps 68, 1-2 : Du maître de chant. De David. Psaume. Cantique. Que Dieu se lève, et ses ennemis se dispersent, et ses adversaires fuient devant sa face.

Le psaume 68 (_67 selon la numérotation latine__) est un hymne d'action de grâces qui évoque les grandes étapes de l'histoire du peuple de Dieu, comme celles d'une procession triomphale de Yahvé : la sortie d'Egypte, la marche au désert, les victoires de l'époque des Juges (Débora et Gédéon) et l'installation à Sion (David, Salomon), l'histoire d'Elie et d'Elisée, le sort tragique de la famille d'Achab, la Pâque solennelle d'Ezéechias, enfin les perspectives universalistes de la fin du livre d'Isaïe.

Dans la liturgie des Heures, le psaume 67 (68) est chanté à l’office des lectures du mardi de la troisième semaine (III).
Dans la liturgie des Messes dominicales et des fêtes, le psaume 67 est chanté le 22ième dimanche du temps ordinaire de l’année C dans le cycle trisannuel des messes dominicales.

Lire la suite...

Psaume 69 (68) - "Lamentation"

Psaume 69 (68) - "Lamentation" : Ps 69, 1-2 : Du maître de chant. Sur l'air : Des lys... De David. Sauve-moi, ô Dieu, car les eaux me sont entrées jusqu'à l'âme.

Le psaume 69 (68 selon la numérotation latine) est attribué à David. Le psaume 69 (68) réunit deux lamentations de rythme différent, chacune composée d'une plainte suivie d'une prière :

- La première partie du psaume 69 (68), des versets 2 à 7 et 14 à 16, développe le thème des eaux infernales des versets 5 et + du psaume 18 et celui des enemis du psaume 35 au verset 19.

- La seconde partie du psaume 69 (68), des versets 8 à 13 et 17 à +, développe le thème du cri de détresse du fidèle victime de son zèle (cf. le psaume 22; Is 53, 10; Jr 15, 15)

L'ensemble du psaume 69 (68) s'achève par une finale hymnique à partir du verset 31, aux perspectives nationales que nous retrouvons dans le psaume 22 (versets 28 et +) et le psaume 102 (versets 14 et +).

Le caractère messianique du psaume 69 (68) ressort des citations qu'en fait le Nouveau Testament.

Dans la liturgie des Messes dominicales et des fêtes, le psaume 68 (69) est chanté le 4ième Dimanche du temps ordinaire de l’année C.

Lire la suite...

Psaume 70 (69) - "Cri de détresse"

Psaume 70 (69) - "Cri de détresse" : Ps 70, 1-2 : Du maître de chant. De David. Pour commémorer. O Dieu, vite à mon secours, Yahvé, à mon aide !

Le psaume 70 (69 selon la numérotation gréco-latine), attribué à David, est un cri de détresse (titre du psaume), un appel au secours lancé à Dieu par un homme humilié par ses ennemis dont on trouve une version très proche dans le psaume 40 aux versets 14 à 18.

Le deuxième verset en latin "(V.) Deus in adiutorium meum intende. (R.) Domine ad adiuvandum me festina." ou en français "Dieu, viens à mon aide... Seigneur, hâte-toi de me secourir", ou encore selon la traduction "Dieu, viens à mon aide ! - Seigneur, à notre secours", est chanté tous les jours en introduction des offices du jour de la liturgie des Heures.
Ce verset s'adapte à merveille et comme sur mesure à chaque état et à toutes les tentations !

Lire la suite...

Psaume 71 (70) - "Prière d'un vieillard"

Psaume 71 (70) - "Prière d'un vieillard" : Ps 71, 1-2 : En toi, Yahvé, j'ai mon abri, sur moi pas de honte à jamais ! En ta justice défends-moi, délivre-moi, tends vers moi l'oreille et sauve-moi.

Le psaume 71 (70 selon la numérotation gréco-latine) correspond à la prière confiante d'un vieil homme persécuté. Certains pensent que le Psaume 71 a été composé par David à un âge déjà avancé.

Dans la liturgie des Messes dominicales et des fêtes, le psaume 70 (71) est chanté le 4ième Dimanche du temps ordinaire de l’année C.

Lire la suite...

Psaume 72 (71) - "Le roi promis"

Psaume 72 (71) - "Le roi promis" : Ps 72, 1-2 : De Salomon. O Dieu, donne au roi ton jugement, au fils de roi ta justice qu'il rende à ton peuple sentence juste et jugement à tes petits.

Le psaume 72 (71 selon la numérotation gréco-latine), attribué à Salomon, roi juste et pacifique, riche et glorieux (cf. Le livre des Rois : 1R 3 9,12, 28; 4 20; 10 1-29 et Le livre des Chroniques 1CH 22 9), appelle le roi idéal de l'avenir. La tradition juive et chrétienne y a vu le portrait anticipé du Roi messianique prédit par Isaïe (Is 9 5; 11 1-5) et Zacharie (Za 9 9 et +).

Dans la liturgie des Messes dominicales et des fêtes, le psaume 71 (72) est chanté le 2ième Dimanche de l’Avent de l’année A et pour l’Epiphanie (A, B, C).

Lire la suite...

Psaume 73 (72) - "La justice finale"

Psaume 73 (72) - "La justice finale" : Ps 73, 1 : Psaume. D'Asaph. Mais enfin, Dieu est bon pour Israël, le Seigneur pour les hommes au coeur pur.

Le psaume 73 (72 selon la numérotation gréco-latine), attribué à Asaph qui est scandalisé par la prospérité des impies et la souffrance des justes, oppose le bonheur éphémère des méchants à la paix de l'amitié divine qui ne déçoit jamais.

Lire la suite...

Psaume 74 (73) - "Lamentation après le sac du Temple"

Psaume 74 (73) - "Lamentation après le sac du Temple" : Ps 74, 1-2 : Poème. D'Asaph. Pourquoi, ô Dieu, rejeter jusqu'à la fin, fumer de colère contre le troupeau de ton bercail ? Rappelle-toi ton assemblée que tu as acquise dès l'origine, que tu rachetas, tribu de ton héritage, et ce mont Sion où tu fis ta demeure.

Le psaume 74 (73 selon la numérotation gréco-latine) est attribué à Asaph dont certains disent qu'il n'a fait que mettre en musique des psaumes composés par le roi David. Dans ce psaume 74 et selon le Targum ( traduction de la Bible hébraïque en araméen), l'"insensé" du verset 22 serait Antiochus Epiphane, le "roi fou" qui brûla les portes du Temple et profana le sanctuaire. Mais ce psaume 74 peut aussi s'appliquer au sac du Temple par les armées chaldéennes.

Lire la suite...

Psaume 75 (74) - "Jugement total et universel"

Psaume 75 (74) - "Jugement total et universel" : Ps 75, 1-4 : Du maître de chant. "Ne détruis pas." Psaume. D'Asaph. Cantique. À toi nous rendons grâce, ô Dieu, nous rendons grâce, en invoquant ton nom, en racontant tes merveilles. "Au moment que j'aurai décidé, je ferai, moi, droite justice; la terre s'effondre et tous ses habitants; j'ai fixé, moi, ses colonnes.

Dans le psaume 75 (74 selon la numérotation greco-latine) attribué à Asaph, l'antienne du verset 2 introduit un oracle divin adressé aux impies et annonce leur jugement aux versets 3 à 6. Les versets suivants, 7 à 9, décrivent le jugement universel dont le juste se réjouit aux versets 10 et 11.

Lire la suite...

Psaume 76 (75) - "Ode au Dieu redoutable"

Psaume 76 (75) - "Ode au Dieu redoutable" : Ps 76, 1-4 : Du maître de chant. Sur les instruments à cordes. Psaume. D'Asaph. Cantique. En Juda Dieu est connu, en Israël grand est son nom; sa tente s'est fixée en Salem et sa demeure en Sion; là, il a brisé les éclairs de l'arc, le bouclier, l'épée et la guerre.

Le psaume 76 (75 selon la numérotation greco-latine), attribué à Asaph, est un hymne eschatologique : comme le psaume 46 et le psaume 48, il semble évoquer la défaite de Sennachérib en 701 devant Jérusalem (2R 19 35) devenue le symbole du salut attendu par les "pauvres" du verset 10.

Lire la suite...

Psaume 77 (76) - "Méditation sur le passé d'Israël"

Psaume 77 (76) - "Méditation sur le passé d'Israël" : Ps 77, 1-4 : Du maître de chant... Yedutûn. D'Asaph. Psaume. Vers Dieu ma voix : je crie, vers Dieu ma voix : il m'entend. Au jour d'angoisse j'ai cherché le Seigneur; la nuit, j'ai tendu la main sans relâche, mon âme a refusé d'être consolée. Je me souviens de Dieu et je gémis, je médite et le souffle me manque.

Dans le psaume 77 (76 selon la numérotation gréco-latine) attribué à Asaph à l'époque difficile du retour de l'Exil, le psalmiste évoque les bienfaits passés de Yahvé pour Israël, les merveilles de la sortie d'Egypte, gage d'interventions futures de Yahvé pour son peuple.

Vous trouverez ci-après les versions latine et française (Bible de Jérusalem + AELF) du Psaume 76 (77) ainsi que son commentaire.

Lire la suite...

Psaume 78 (77) - "Les leçons de l'histoire d'Israël"

Psaume 78 (77) - "Les leçons de l'histoire d'Israël" : Ps 78, 1-2 : Poème. D'Asaph. Écoute, ô mon peuple, ma loi; tends l'oreille aux paroles de ma bouche; j'ouvre la bouche en paraboles, j'évoque du passé les mystères.

Le psaume 78 (77 selon la numérotation gréco-latine), attribué à Asaph, est une méditation didactique, inspirée du Deutéronome, sur l'histoire d'Israël, les fautes de la nation et leur châtiment. Le psaume 78 (77) met en relief la responsabilité d'Ephraïm, ancêtre des Samaritains, l'éléction de Juda et le choix de David.

Dans la liturgie des Messes dominicales et des fêtes, le psaume 77 (78) est chanté le 18ième Dimanche du temps ordinaire de l’année B.

Lire la suite...

Psaume 79 (78) - "Plainte nationale"

Psaume 79 (78) - "Plainte nationale" : Ps 79, 1 : Psaume. D'Asaph. Dieu, ils sont venus, les païens, dans ton héritage, ils ont souillé ton Temple sacré; ils ont fait de Jérusalem un tas de ruines, ils ont livré le cadavre de tes serviteurs en pâture à l'oiseau des cieux, la chair des tiens aux bêtes de la terre.

Le psaume 79 (78 selon la numérotation gréco-latine), attribué à Asaph, peut se rapporter à la prise de Jérusalem par les Chaldéens, en 587, et au pillage de la ville par les voisins d'Israël, Edom, Moab, ... (cf. 2R 24 2).

Dans la liturgie des Heures, le psaume 78 (79) est chanté à l’office du milieu du jour le jeudi de la troisième semaine (III).

Lire la suite...

Psaume 80 (79) - "Prière pour la restauration d'Israël"

Psaume 80 (79) - "Prière pour la restauration d'Israël" : Ps 80, 1 : Du maître de chant. Sur l'air : Des lys sont les préceptes. D'Asaph. Psaume. Pasteur d'Israël, écoute, toi qui mènes Joseph comme un troupeau; toi qui sièges sur les Chérubins, resplendis devant Ephraïm, Benjamin et Manassé, réveille ta vaillance et viens à notre secours.

Le psaume 80 (79 selon la numérotation gréco-latine), attribué à Asaph ou peut-être à un autre lévite réfugié à Miçpa de Benjamin sous Godolias (cf. 2R 25, 22-23 et 27), s'applique aussi bien au royaume du Nord (versets 2-3) dévasté par les Assyriens (mentioné dans le titre du psaume en grec et dans Jr 31 15 et +), qu'à Juda après le sac de Jérusalem en 586 (cf. Jr 12 7-13). Le Psalmiste espère la restauration du royaume unifié (cf. Is 49 5; Ez 37 16; Za 9 13 et 10 6) dans ses limites idéales décrites au verset 12 du psaume (cf. Le Livre des Juges Jg 20 1 et +) en comparant le peuple d'Israël à une vigne.

Dans la liturgie des Heures, le psaume 79 (80) est chanté aux laudes du jeudi de la deuxième semaine (II) et à l’office du milieu du jour le jeudi de la troisième semaine (III).
Dans la liturgie des Messes dominicales et des fêtes, le psaume 79 est chanté le 27ième Dimanche du temps ordinaire de l’année A, le 1er Dimanche de l’Avent de l’année B et le 4ième Dimanche de l’Avent de l’année C.

Lire la suite...

Psaume 81 (80) - "Pour la fête des Tentes"

Psaume 81 (80) - "Pour la fête des Tentes" : Ps 81, 1-2 : Du maître de chant. Sur la... de Gat. D'Asaph. Criez de joie pour Dieu notre force, acclamez le Dieu de Jacob.

Dans le psaume 81 (80 selon la numérotation gréco-latine) attribué à Asaph, un prélude des versets 2 à 6 introduit un oracle divin comme dans le psaume 50 et le psaume 95 dans le style du Detéronome. La fête des Tentes (cf. Ex 23 14 et +) commémoraitle séjour au désert et la Loi reçue au Sinaï. C'était la fête par excellence.

Dans la liturgie des Messes dominicales et des fêtes, le psaume 80 (81) est chanté le 9ième Dimanche du temps ordinaire de l’année B.

Lire la suite...

Psaume 82 (81) - "Contre les princes païens"

Psaume 82 (81) - "Contre les princes païens" : Ps 82, 1 : Psaume. D'Asaph. Dieu se dresse au conseil divin, au milieu des dieux il juge

Le psaume 82 (81 selon la numérotation gréco-latine), attribué à Asaph, est une apostrophe aux princes et aux juges iniques dans une perspective eschatologique. Le psaume 81 (82) fait partie du troisième recueil du Livre des Psaumes.

Le verset 6 : "Moi, j'ai dit : Vous, des dieux, des fils du Très-Haut, vous tous ?" a inspiré le film "Des hommes et des dieux" qui raconte la vie des moines de Thibirine. Les princes et les juges sont assimilés aux "fils du Très-Haut", membres de la cour divine (cf. Jb 1 6+). Le Christ applique ce passage, dans un contexte différent, aux Juifs instruits par la parole de Dieu.

Dans la liturgie des Heures, le psaume 81 est chanté à l’office du milieu du jour le lundi de la quatrième semaine (IV).

Lire la suite...

Psaume 83 (82) - "Contre les ennemis d'Israël"

Psaume 83 (82) - "Contre les ennemis d'Israël" : Ps 83, 1 : Psaume. Cantique. D'Asaph. O Dieu, ne reste pas muet, plus de repos, plus de silence, ô Dieu ! Voici, tes adversaires grondent, tes ennemis lèvent la tête.

Le psaume 83 (82 selon la numérotation greco-latine), attribué à Asaph, énumère dix ennemis traditionnels, sans désigner aucune coalition précise, dont l'hostilité se prolongera jusqu'à une époque tardive (cf. 2Ch 20; 1+; Ne 2 19; 1 M 5 3+).

Lire la suite...

Psaume 84 (83) - "Chant de pélerinage"

Psaume 84 (83) - "Chant de pélerinage" : Ps 84, 1-3 : Du maître de choeur. Sur la... de Gat. Des fils de Coré. Psaume. Que tes demeures sont désirables, Yahvé Sabaot ! Mon âme soupire et languit après les parvis de Yahvé, mon coeur et ma chair crient de joie vers le Dieu vivant.

Le psaume 84 (83 selon la numérotation greco-latine), attribué aux fils de Coré, est un chant de Sion qui célèbre l'hôte divin du Temple, source de bonheur et de grâce pour les pélerins (versets 6-8), comme pour les familiers du sanctuaire (versets 5 et 11).

Dans la liturgie des Heures, le psaume 83 (84) est chanté aux laudes le lundi de la troisième semaine (III).
Dans la liturgie des Messes dominicales et des fêtes, le psaume 83 est récité à l’office de la Messe pour les fêtes de dédicace d’une église ou d’une cathédrale et pour la fête de la Sainte Famille en année C.

Lire la suite...

Psaume 85 (84) - "Prière pour la paix et la justice"

Psaume 85 (84) - "Prière pour la paix et la justice" : Ps 85, 1 : Du maître de chant. Des fils de Coré. Psaume. Ta complaisance, Yahvé, est pour ta terre, tu fais revenir les captifs de Jacob; tu lèves les torts de ton peuple, tu couvres toute sa faute; tu retires tout ton emportement, tu reviens de l'ardeur de ta colère.

Le psaume 85 (84 selon la numérotation greco-latine), attribué aux fils de Coré, promet aux rapatriés la paix messianique annoncée par Isaïe et Zacharie.

Dans la liturgie des Heures, le psaume 84 (85) est chanté aux laudes le mardi de la troisième semaine (III).
Dans la liturgie des Messes dominicales et des fêtes, le psaume 84 est chanté le 19ième dimanche du temps ordinaire de l’année A, le 2ième dimanche de l'Avent de l'année B et pour le 15ième dimanche du temps ordinaire de l'année B.

Lire la suite...

Psaume 86 (85) - "Prière dans l'épreuve"

Psaume 86 (85) - "Prière dans l'épreuve" : Ps 86, 1-2 : Prière. De David. Tends l'oreille, Yahvé, réponds-moi, pauvre et malheureux que je suis; garde mon âme, car je suis ton ami, sauve ton serviteur qui se fie en toi.

Le psaume 86 (85 selon la numérotation greco-latine), attribué à David, est une composition héllénistique sans grande unité littéraire qui reflète l'état d'âme de Juifs dévots, précurseurs des Assidéens de l'époque maccabéenne.

Dans la liturgie des Messes dominicales et des fêtes, le psaume 85 (86) est chanté le 16ième Dimanche du temps ordinaire de l’année A.

Lire la suite...

Psaume 87 (86) - "Sion, mère des peuples"

Psaume 87 (86) - "Sion, mère des peuples" : Ps 87, 1-2 : Des fils de Coré. Psaume. Cantique. Sa fondation sur les montagnes saintes, Yahvé la chérit, préférant les portes de Sion à toute demeure de Jacob.

Le psaume 87 (86 selon la numérotation greco-latine), attribué aux fils de Coré, annonce la Sainte Sion, cité de Dieu (2 S 5 9+), qui doit devenir la capitale spirituelle et la mère de tous les peuples. Tous les voisins païens d'Israël : Egypte (Rahab), Ethiopie, Syro-Palestine, Mésopotamie, sont appelés à connaître le vrai Dieu et à lui fournir des prosélytes. Telle est la volonté de Yahvé qu'exprime un oracle aux versets 4 et 5. Le psaume 87 (86) s'inspire d'Isaïe et de Zacharie. Isaïe annonçait déjà ce role maternel de Sion, épouse féconde de Yahvé, rôle pour lequel elle figure l'Eglise.
Dans la liturgie des Heures, le psaume 86 (87) est chanté aux laudes le jeudi de la troisième semaine (III).

Lire la suite...

Psaume 88 (87) - "Prière du fond de la détresse"

Psaume 88 (87) - "Prière du fond de la détresse" : Ps 88, 1 : Cantique. Psaume. Des fils de Coré. Du maître de chant. Pour la maladie. Pour l'affliction. Poème. De Hémân l'indigène. Yahvé, Dieu de mon salut, lorsque je crie la nuit devant toi, que jusqu'à toi vienne ma prière, prête l'oreille à mes sanglots.

Le psaume 88 (87 selon la numérotation gréco-latine), attribué aux fils de Coré, est une prière angoissée qu'il convient de comparer avec les plaintes de Job (Jb 10 15; 17 13-14).

Lire la suite...

Psaume 89 (88) - "Hymne et prière au Dieu fidèle"

Psaume 89 (88) - "Hymne et prière au Dieu fidèle" : Ps 89, 1-3 : Poème. D'Etân l'indigène. L'amour de Yahvé à jamais je le chante, d'âge en âge ma parole annonce ta vérité. Car tu as dit : l'amour est bâti à jamais, les cieux, tu fondes en eux ta vérité.

Le psaume 89 (88 selon la numérotation gréco-latine), a pour leit-motiv le couple de mots "Amour" et "Fidélité". Ce psaume 88 est composé d'un prélude (versets 2 et 3), suivi du rappel de l'alliance davidique (versets 4 et 5) et d'un hymne au Créateur (versets 6 à 19) qui introduit un oracle messianique (versets 20 à 38) et, en contraste, l'évocation des humiliations nationales (versets 39 à 46), conclue par une prière (versets 47 à 52).

Dans la liturgie des Messes dominicales et des fêtes, le psaume 88 est chanté la veille de Noël chaque année, le 13ième Dimanche du temps ordinaire de l’année A, le 4ième Dimanche de l’Avent de l’année B et le 19 mars pour la Saint Joseph.

Lire la suite...

Psaume 90 (89) - "Fragilité de l'homme"

Psaume 90 (89) - "Fragilité de l'homme" : Ps 90, 1-2 : Prière. De Moïse, homme de Dieu. Seigneur, tu as été pour nous un refuge d'âge en âge. Avant que les montagnes fussent nées, enfantés la terre et le monde, de toujours à toujours tu es Dieu.

Le psaume 90 (89 selon la numérotation greco-latine), est le seul psaume qui soit attribué à Moïse, peut-être à cause de ses contacts avec La Genèse et Le Deutéronome (cf. Dt 32). Le psaume 90 (89) est la prière d'un sage pénétré des Ecritures (allusion à La Genèse, Job et Le Deutéronome), qui médite sur la faiblesse humaine et la brièveté de la vie écourtée par le péché.

Dans la liturgie des Messes dominicales et des fêtes, le psaume 89 (90) est chanté le 28ième Dimanche du temps ordinaire de l’année B, le 18ième Dimanche du temps ordinaire de l’année C et le 23ième Dimanche du temps ordinaire de l’année C.

Lire la suite...

Psaume 91 (90) - "Sous les ailes divines"

Psaume 91 (90) - "Sous les ailes divines" ("Qui habitat" en latin) : Ps 91, 1 : Qui habite le secret d'Elyôn passe la nuit à l'ombre de Shaddaï, disant à Yahvé : Mon abri, ma forteresse, mon Dieu sur qui je compte !

Le psaume 91 (90 selon la numérotation gréco-latine), invoque avec confiance la protection des bons anges tandis que descend l'heure des ténèbres ; il développe l'enseignement traditionnel des sages (cf. Jb, 5-19+), sur la protection divine accordée au juste. L'oracle divin qui termine ce psaume 90 aux versets 14 à 16 suppose que le fidèle connaîtra l'épreuve, mais que Dieu l'en délivrera.

Le Psaume 90 est le chant d'un fidèle qui, mettant toute sa confiance en Dieu, se sait protégé par Lui de tous les périls. Mais c'est aussi un psaume pascal, le psaume du début du Carême (il fournit tous les chants de la Messe du 1er dimanche). On y évoque tous les dangers que court un voyageur dans sa traversée du désert, et ceux auxquels s'expose un combattant. Le Christ s'est retiré au désert pour commencer sa lutte contre Satan, il a entrepris vaillamment le combat de sa Passion : et le Père l'a pris sous ses ailes, en le rendant vainqueur et en le ressuscitant. De même le chrétien qui commence son carême fait retraite au désert, et entreprend le combat de la pénitence. Qu'il aborde l'épreuve de la tentation avec confiance : Dieu et ses anges le garderont.

Dans la liturgie des Messes dominicales et des fêtes, le psaume 90 est chanté le 1er Dimanche du Carême de l’année C. Dans la liturgie des Heures, le psaume 90 est chanté aux Complies tous les dimanches soirs.

Lire la suite...

Psaume 92 (91) - "Cantique du juste"

Psaume 92 (91) - "Cantique du juste" : Ps 92, 1 : Psaume. Cantique. Pour le jour du sabbat. Il est bon de rendre grâce à Yahvé, de jouer pour ton nom, Très-Haut, de publier au matin ton amour, ta fidélité au long des nuits, sur la lyre à dix cordes et la cithare, avec un murmure de harpe.

Le psaume 92 (91 selon la numérotation latine) est un hymne didactique qui développe la doctrine traditionnelle des Sages : sort heureux des justes et ruine des impies comme dans le psaume 37 et le psaume 49.

Dans la liturgie des Messes dominicales et des fêtes, le psaume 91 est chanté le 11ième Dimanche du temps ordinaire de l’année B et le 8ième Dimanche du temps ordinaire de l’année C.

Lire la suite...

Psaume 93 (92) - "Le Dieu de majesté"

Psaume 93 (92) - "Le Dieu de majesté" : Ps 93, 1 : Yahvé règne, il est vêtu de majesté, il est vêtu, enveloppé de puissance. Oui, le monde est stable; point ne bronchera.

Le psaume 93 (92 selon la numérotation gréco-latine) est attribué à David. Il est le premier des psaumes Royaux, qui s’étendent jusqu’au psaume 99. Le psaume 93 (92) correspond à la royauté de Yahvé, manifestée par les lois qu'il impose au monde physique et par celle qu'il donne aux hommes. Selon le titre grec de ce psaume et le Talmud, le psaume 93 (92) était récité "la veille du sabbat, quand la terre fut habitée" (cf. La Genèse 1 24-31). Le psaume 92 (93) est appliqué allégoriquement au Christ.

Dans la liturgie des Messes dominicales et des fêtes, le psaume 92 est chanté le jour de fête du Christ-Roi de l'année B.
Dans la liturgie des Heures, le psaume 92 est chanté aux Laudes du dimanche de la troisième semaine (III).

Lire la suite...

Psaume 94 (93) - "Le Dieu de justice"

Psaume 94 (93) - "Le Dieu de justice" : Ps 94, 1 : Dieu des vengeances, Yahvé, Dieu des vengeances, parais ! Lève-toi, juge de la terre, retourne aux orgueilleux leur salaire !

Le psaume 94 (93 selon la numérotation gréco-latine) exprime la doctrine traditionnelle des sages dans le style du Livre des Proverbes.

Lire la suite...

Psaume 95 (94) - "Invitatoire"

Psaume 95 (94) - "Invitatoire" : Ps 95, 1 : Venez, crions de joie pour Yahvé, acclamons le Rocher de notre salut; approchons de sa face en rendant grâce, au son des musiques acclamons-le.

Le psaume 95 (94 selon la numérotation greco-latine) est un hymne processionnel, peut-être récité à la fête des Tentes (cf. Dt 31 11). Dans la Lettre aux Hébreux (voir ci-dessous He 3, 7-19 et 4, 1-13), Saint Paul dit du Psaume 94 que la foi introduit dans le repos de Dieu…

Dans la liturgie des Messes dominicales et des fêtes, le psaume 94 (95) est chanté le 3ième Dimanche de Carême de l'année A, le 23ième Dimanche du temps ordinaire de l’année A, le 4ième Dimanche du temps ordinaire de l’année B et le 27ième Dimanche du temps ordinaire de l’année C.

Lire la suite...

Psaume 96 (95) - "Yahvé roi et juge"

Psaume 96 (95) - "Yahvé roi et juge" ( en latin : "Cantate Domino") : Ps 96, 1-2 : Chantez à Yahvé un chant nouveau ! Chantez à Yahvé, toute la terre ! Chantez à Yahvé, bénissez son nom ! Proclamez jour après jour son salut,

Le psaume 96 (95 selon la numérotation greco-latine) est un hymne, qui réunit peut-être deux poèmes, célébrant la royauté divine et l'avènement du Juge du monde. Le psaume 95 (96) est fait de réminiscences de Psaumes et d'Isaïe. L'ordre est différent dans la recension du Premier Livre des Chroniques 16 23-33.

Cette grandeur de Dieu est opposée aux idoles auxquelles parfois les hommes rendent un culte, et c'est dans ce sens que Saint Paul reprend ce psaume dans l'Épître aux Corinthiens.
Dans la liturgie des Messes dominicales et des fêtes, le psaume 95 est chanté à chaque Messe de la nuit de Noël, le 2ième Dimanche du temps ordinaire de l’année C et le 29ième Dimanche du temps ordinaire de l’année A.
Dans la liturgie des Heures, le psaume 95 est chanté le lundi matin aux Laudes de la troisième semaine (III).

Lire la suite...

Psaume 97 (96) - "Yahvé triomphant"

Psaume 97 (96) - "Yahvé triomphant" : Ps 97, 1-2 : Yahvé règne ! Exulte la terre, que jubilent les îles nombreuses ! Ténèbre et Nuée l'entourent, Justice et Droit sont l'appui de son trône.

Le psaume 97 (96 selon la numérotation greco-latine) est un hymne eschatologique. On y retrouve de nombreuses réminiscences de Psaumes antérieurs.

Dans la liturgie des Messes dominicales et des fêtes, le psaume 96 (97) est chanté chaque année lors de la Messe de l'Aurore de Noël et le 7ième Dimanche de Pâques de l'année C.

Lire la suite...

Psaume 98 (97) - "Le Juge de la terre"

Psaume 98 (97) - "Le Juge de la terre" : Ps 98, 1 : Psaume. Chantez à Yahvé un chant nouveau, car il a fait des merveilles; le salut lui vint de sa droite, de son bras de sainteté.

Le psaume 98 (97 selon la numérotation gréco-latine) est un hymne eschatologique, inspiré de la fin du livre d'Isaïe et très proche du psaume 96.

Dans la liturgie des Messes dominicales et des fêtes, le psaume 97 (98) est chanté chaque année lors de la Messe du Jour de Noël, le 6ième Dimanche de Pâques de l'année B, le 28ième Dimanche du temps ordinaire de l’année C, le 33ième Dimanche du temps ordinaire de l’année C et pour la fête de l'immaculée Conception du 8 décembre chaque année.

Lire la suite...

Psaume 99 (98) - "Dieu, roi juste et saint"

Psaume 99 (98) - "Dieu, roi juste et saint" : Ps 99, 1-2 : Yahvé règne, les peuples tremblent; il siège sur les Chérubins, la terre chancelle; dans Sion Yahvé est grand. Il s'exalte, lui, par-dessus tous les peuples;

Le psaume 99 (98 selon la numérotation latine) est un hymne eschatologique dont les deux parties, les versets 1-4 et les versets 6-8, s'achèvent par un refrain : les versets 5 et 9, qui célèbre la sainteté du roi d'Israël.

Lire la suite...

Psaume 100 (99) - "Appel à la louange"

Psaume 100 (99) - "Appel à la louange" : Ps 100, 1-2 : Psaume. Pour l'action de grâces. Acclamez Yahvé, toute la terre, servez Yahvé dans l'allégresse, venez à lui avec des chants de joie !

Le psaume 100 (99 selon la numérotation gréco-latine), en latin "Jubilate", est un hymne doxologique qui achève la série des Psaumes du règne de Yahvé depuis le Psaume 93. Le psaume 100 (99) était peut-être récité en entrant au sanctuaire pour offrir les sacrifices de communion (cf. Le Lévitique 7 11-12).
Dans la liturgie des Heures, le psaume 99 est l’un des quatre psaumes invitatoires qui débute l’office des Heures quotidien. Il est chanté aux Laudes du vendredi de la première semaine (I) et de la troisième semaine (III).
Dans la liturgie des Messes dominicales et des fêtes, le psaume 99 (100) est chanté le 11ième Dimanche du temps ordinaire de l’année A, le 4ième Dimanche de Pâques de l'année C et pour les ordinations de Prètres.

Lire la suite...

Psaume 101 (100) - "Le miroir des princes"

Psaume 101 (100) - "Le miroir des princes" : Ps 101, 1-2 : De David. Psaume. Je chanterai amour et jugement, pour toi, Yahvé, je jouerai; j'avancerai dans la voie des parfaits quand viendras-tu vers moi ? Je suivrai la perfection de mon coeur dans ma maison;

Le psaume 101 (100 selon la numérotation gréco-latine), attribué au roi David, est le portrait du prince vertueux qui rappelle plusieurs passages du Livre des Proverbes.

Dans la liturgie des Heures, le psaume 100 (101) est chanté aux Laudes le mardi de la quatrième semaine (IV).

Lire la suite...

Psaume 102 (101) - "Prière dans le malheur"

Psaume 102 (101) - "Prière dans le malheur" : Ps 102, 1 : Prière pour un malheureux qui dans son accablement répand sa plainte devant Yahvé. Yahvé, entends ma prière, que mon cri vienne jusqu'à toi; ne cache pas loin de moi ta face au jour où l'angoisse me tient; incline vers moi ton oreille, au jour où je t'appelle, vite, réponds-moi !

Le psaume 102 (101 selon la numérotation gréco-latine) est un des 7 psaumes de pénitence (Ps6; Ps32; Ps38; Ps51; Ps102; Ps130; Ps143) qui réunit deux poèmes de rythme différent : une plainte personnelle des versets 1 à 12 et 24 à 28 qui rappelle le Psaume 69, et une prière pour la restauration de Sion aux versets 13 à 23 et 29.

Dans la liturgie des Messes dominicales et des fêtes, le psaume 101 (102) est chanté le 6ième Dimanche du temps ordinaire de l’année B.

Lire la suite...

Psaume 103 (102) - "Dieu est Amour"

Psaume 103 (102) - "Dieu est amour" : Ps 103, 1-2 : De David. Bénis Yahvé, mon âme, du fond de mon être, son saint nom, bénis Yahvé, mon âme, n'oublie aucun de ses bienfaits.

Le psaume 103 (102 selon la numérotation greco-latine) est attribué au roi David.
Dans la liturgie des Heures, le psaume 102 est chanté à l’office des lectures du dimanche de la deuxième semaine (II).
Dans la liturgie des Messes dominicales et des fêtes, le psaume 102 (103) est chanté lors de la fête du Sacré-Cœur de l'anné A , les 7ième et 24ième Dimanche du temps ordinaire de l’année A, le 7ième Dimanche de Pâques de l’année B, le 8ième Dimanche du temps ordinaire de l’année B, le 3ième Dimanche de Carême de l’année C et le 7ième Dimanche du temps ordinaire de l’année C.

Lire la suite...

Psaume 104 (103) - "Les splendeurs de la création"

Psaume 104 (103) - "Les splendeurs de la création" : Ps 104, 1-4 : Bénis Yahvé, mon âme. Yahvé, mon Dieu, tu es si grand ! Vêtu de faste et d'éclat, drapé de lumière comme d'un manteau, tu déploies les cieux comme une tente, tu bâtis sur les eaux tes chambres hautes; faisant des nuées ton char, tu t'avances sur les ailes du vent; tu prends les vents pour messagers, pour serviteurs un feu de flammes.

Le psaume 104 (103 selon la numérotation gréco-latine) est un hymne qui suit le même ordre que la cosmologie de La Genèse 1.

Dans la liturgie des Messes dominicales et des fêtes, le psaume 103 (104) est chanté chaque année lors de la Veillée Pascale et pour la fête de la Pentecôte ainsi qu'à la Messe du Baptême du Seigneur de l'année C.

Lire la suite...

Psaume 105 (104) - "L'histoire merveilleuse d'Israël"

Psaume 105 (104) - "L'histoire merveilleuse d'Israël" : Ps 105, 1-3 : Alléluia ! Rendez grâce à Yahvé, criez son nom, annoncez parmi les peuples ses hauts faits; chantez-le, jouez pour lui, récitez toutes ses merveilles; tirez gloire de son nom de sainteté, joie pour les coeurs qui cherchent Yahvé !

Le psaume 105 (104 selon la numérotation gréco-latine) évoque successivement l'histoire patriarcale (versets 8 à 15), l'histoire de Joseph (versets 16 à 23), la mission de Moïse (versets 24 à 27), les plaies d'Egypte (versets 28 à 36), le départ et la marche au désert (versets 37 à 43), et enfin l'entrée en Canan, terre promise à Abraham (versets 44 à 45).

Dans la liturgie des Messes dominicales et des fêtes, le psaume 104 (105) est chanté lors de la Messe de la Sainte Famille de l'année B.

Lire la suite...

Psaume 106 (105) - "Confession nationale"

Psaume 106 (105) - "Confession nationale" : Ps 106, 1-2 : Alléluia ! Rendez grâce à Yahvé, car il est bon, car éternel est son amour ! Qui dira les prouesses de Yahvé, fera retentir toute sa louange ?

Le psaume 106 (105 selon la numérotation gréco-latine), dont les versets 1 à 5 et 48 donnent un cadre liturgique, est un psaume historique, inspiré du Deutéronome et des Nombres, qui forme une confession nationale, où le peuple repentant revient, pour s'en accuser devant Dieu, sur les péchés collectifs commis dans le passé (Cf. 1R 8 33-34; Ne 9 5-37; Is 63 7 et 64 11; Dn 9; Ba 1 15 et 3 8).

Le psaume 105 (106) marque la fin du quatrième livre du Psautier.

Lire la suite...

Psaume 107 (106) - "Dieu sauve l'homme de tout péril"

Psaume 107 (106) - "Dieu sauve l'homme de tout péril" : Ps 107, 1-3 : Alléluia Rendez grâce à Yahvé, car il est bon, car éternel est son amour ! Ils le diront, les rachetés de Yahvé, qu'il racheta de la main de l'oppresseur, qu'il rassembla du milieu des pays, orient et occident, nord et midi.

Le psaume 107 (106 selon la numérotation gréco-latine) est un hymne d'action de grâces, inspiré du second Isaïe, pour les bienfaits de la Providence : l'Exode (versets 4 à 9), le retour de l'exil (versets 10 à 16), les secours divins à ceux qui souffrent (versets 17 à 22), à ceux qui voyagent en mer (versets 23 à 32). L'épilogue (versets 33 et 34) développe le thème sapentiel du renversement des conditions.

Dans la liturgie des Messes dominicales et des fêtes, le psaume 106 (107) est chanté le 12ième Dimanche du temps ordinaire de l’année B.

Lire la suite...

Psaume 108 (107) - "Hymne matinal et prière nationale"

Psaume 108 (107) - "Hymne matinal et prière nationale" : Ps 108, 1-3 : Cantique. Psaume. De David. Mon coeur est prêt, ô Dieu, je veux chanter, je veux jouer ! Allons, ma gloire, éveille-toi, harpe, cithare, que j'éveille l'aurore !

Le psaume 108 (107 selon la numérotation greco-latine) attribué au roi David est une compilation tardive qui juxtapose, avec quelques variantes, le Psaume 57 (versets 8 à 12) et le Psaume 60 (versets 7 à 14).

Dans la liturgie des Heures, le psaume 107 (108) est psalmodié à l’office des Laudes du mercredi de la quatrième semaine (IV).

Lire la suite...

Psaume 109 (108) - "Psaume imprécatoire"

Psaume 109 (108) - "Psaume imprécatoire" : Ps 109, 1-3 : Du maître de chant. De David. Psaume. Dieu de ma louange, ne te tais plus ! Bouche méchante et bouche d'imposture s'ouvrent contre moi. On me parle une langue de mensonge, de paroles de haine on m'entoure, on m'attaque sans raison.

Le psaume 109 (108 selon la numérotation gréco-latine) attribué au roi David est celui d'un fidèle faussement accusé et calomnié qui en appelle à la vengeance divine (Cf. Psaume 5 aux versets 11 et +; Jr 11 20 et 18 19 et +). La litanie d'imprécations (versets 6 à 15) accumule, dans un style oriental, les malédictions hyperboliques. Il est possible que les versets 6 à 15 représentent les paroles de haine de l'accusateur des versets 2 et 3, et que la suite (versets 16 à 20) soit la réponse du fidèle, invoquant contre son adversaire l'application du talion (Cf. Exode 21 25 et +).

Lire la suite...

Psaume 110 (109) - "Le Sacerdoce du Messie"

Psaume 110 (109) - "Le Sacerdoce du Messie" : Ps 110, 1 : De David. Psaume. Oracle de Yahvé à mon Seigneur : "Siège à ma droite, tant que j'aie fait de tes ennemis l'escabeau de tes pieds."

Ce Psaume 109 dans la numérotation latine chante le Sacerdoce du Christ, sa permanente médiation entre Dieu et les hommes. Le Christ réalise à la lettre cet oracle.

Dans la liturgie des Messes dominicales et des fêtes, le psaume 109 est chanté lors de la Messe pour la fête du Saint-Sacrement de l’année C.
Dans la liturgie des Heures, le psaume 109 (110) est psalmodié à l’office des Vêpres tous les dimanches.

Lire la suite...

Psaume 111 (110) - "Eloge des oeuvres divines"

Psaume 111 (110) - "Eloge des oeuvres divines" : Ps 111, 1-2 : Alléluia ! Je rends grâce à Yahvé de tout coeur dans le cercle des justes et l'assemblée. Grandes sont les oeuvres de Yahvé, dignes d'étude pour qui les aime.

Le psaume 111 (110 selon la numérotation greco-latine) est un psaume "alphabétique" comme le psaume 112 qui lui est apparenté par la doctrine, le style et la structure poétique.

Lire la suite...

Psaume 112 (111) - "Eloge du juste"

Psaume 112 (111) - "Eloge du juste" : Ps 112, 1-2 : Alléluia ! Heureux l'homme qui craint Yahvé, et se plaît fort à ses préceptes ! Sa lignée sera puissante sur la terre, et bénie la race des hommes droits.

Le psaume 112 (111 selon la numérotation gréco-latine) exalte le bonheur qu'il y a pour l'homme à aimer et servir Dieu. Ce Psaume a les mêmes expressions appliquées à Dieu dans le psaume 111 (110) qui sont appliquées ici au juste.

Dans la liturgie des Messes dominicales et des fêtes, le psaume 111 est chanté le 5ième Dimanche du temps ordinaire de l’année A.
Dans la liturgie des Heures, le psaume 111 est psalmodié à l’office des Vêpres du Dimanche de la quatrième semaine (IV).

Lire la suite...

Psaume 113 (112) - "Au Dieu de gloire et de pitié"

Psaume 113 (112) - "Au Dieu de gloire et de pitié" : Ps 113, 1 : Alléluia ! Louez, serviteurs de Yahvé, louez le nom de Yahvé ! Béni soit le nom de Yahvé, dès maintenant et à jamais !

Le psaume 113 (112 selon la numérotation gréco-latine) est un hymne qui commence le "Hallel" (du psaume 113 au psaume 118) que les Juifs récitaient pour les grandes fêtes, notamment au repas pascal (Cf. Mathieu 26, 30). Ce Psaume est une invitation à la louange et à l'action de grâces.
Dans la liturgie des Messes dominicales et des fêtes, le psaume 112 est chanté le 25ième Dimanche du temps ordinaire de l’année C.

Lire la suite...

Psaume 114 (113 A) - "Hymne pascal"

Psaume 114 (113 A) - "Hymne pascal" : Ps 114, 1 : Alléluia ! Quand Israël sortit d'Égypte, la maison de Jacob, de chez un peuple barbare, Juda lui devint un sanctuaire, et Israël, son domaine.

Le psaume 114 (113A selon la numérotation gréco-latine) est relié à tort au suivant (Psaume 115) par d'autres versions.

Le psaume 113A (114) est un hymne qui met en parallèle le passage de la mer des Roseaux (Psaume 66 aux versets 6 et +) et celui du Jourdain (Cf. Ex 14 et Jos 3).

Dans la liturgie des Heures, le psaume 113 A est psalmodié à l’office des Vêpres le Dimanche de la première semaine (I).

Lire la suite...

Psaume 115 (113 B) - "Le seul vrai Dieu"

Psaume 115 (113 B) - "Le seul vrai Dieu" : Ps 115, 1-2 : Non pas à nous, Yahvé, non pas à nous, mais à ton nom rapporte la gloire, pour ton amour et pour ta vérité ! Que les païens ne disent : "Où est leur Dieu ?"

Le psaume 115 (113 B selon la numérotation gréco-latine) est une exhortation à la confiance par un rappel de la puissance de Yahvé et du néant des idoles : revenu de l'Exil, le peuple n'a pas le droit de perdre courage.

Lire la suite...

Psaume 116 (114-115) - "Action de grâces"

Psaume 116 (114-115) - "Action de grâces" : Ps 116, 1-2 : Alléluia ! J'aime, lorsque Yahvé entend le cri de ma prière, lorsqu'il tend l'oreille vers moi, le jour où j'appelle.

Le Psaume 116 se divise en deux selon la numérotation gréco-latine : le Psaume 114 des versets 1 à 9 et le Psaume 115 des versets 10 à 19

Lire la suite...

Psaume 117 (116) - "Appel à la louange"

Psaume 117 (116) - "Appel à la louange" : Ps 117, 1-2 : Alléluia ! Louez Yahvé, tous les peuples, fêtez-le, tous les pays ! Fort est son amour pour nous, pour toujours sa vérité.

Le psaume 117 (116 selon la numérotation gréco-latine) qui fait partie des Psaumes du "Hallel" avec seulement deux versets est le plus court des Psaumes.

Dans la liturgie des Messes dominicales et des fêtes, le psaume 116 (117) est chanté le 9ième et le 21ième Dimanche du temps ordinaire de l’année C.
Dans la liturgie des Heures, le psaume 116 (117) est psalmodié à l’office des Laudes du samedi de la première semaine (I) et de la troisième semaine (III).

Lire la suite...

Psaume 118 (117) - "Liturgie pour la fête des Tentes"

Psaume 118 (117) - "Liturgie pour la fête des Tentes" : Ps 118, 1 : Alléluia ! Rendez grâce à Yahvé, car il est bon, car éternel est son amour !

Le psaume 118 (117 selon la numérotation latine) qui conclut les Psaumes du "Hallel" est un invitatoire (versets 1 à 4) qui précède l'hymne d'action de grâces récité quand la procession entrait au Temple probablement pour la fête des Tentes.

Dans la liturgie des Messes dominicales et des fêtes, le psaume 117 (118) est chanté à la Veillée Pascale, tous les 2ième Dimanche de Pâques (années A, B et C) et le 4ième Dimanche de Pâques de l'année B.

Lire la suite...

Psaume 119 (118) - "Eloge de la loi divine"

Psaume 119 selon la tradition hébraïque ou Psaume 118 selon la tradition gréco-latine : "Eloge de la loi divine" : Ps 118, 1-8 : Heureux, impeccables en leur voie, ceux qui marchent dans la loi de Yahvé ! Heureux, gardant son témoignage, ceux qui le cherchent de tout coeur, et qui sans commettre de mal, marchent dans ses voies ! Toi, tu promulgues tes préceptes, à observer entièrement. Puissent mes voies se fixer à observer tes volontés. Alors je n'aurai nulle honte en revoyant tous tes commandements. Je te rendrai grâce en droiture de coeur, instruit de tes justes jugements. Tes volontés, je les veux observer, ne me délaisse pas entièrement.

Le psaume 119 (118 selon la numérotation greco-latine) est un psaume "alphabétique", le plus long des psaumes, l'un des monuments les plus caractéristiques de la piété israélite envers la révélation divine. Les huit vers de chaque strophe commencent par l'une des 22 lettre de l'alphabet hébreu, et contiennent chacun, sauf une seule exception au verset 122, l'un des termes qui désignent la Loi : témoignage, précepte, volonté, commandement, promesse, parole, jugement, voie. Le mot "loi" et ses synonymes sont à prendre ici dans le sens le plus large d'enseignement révélé, tel que l'ont transmis les prophètes.

Dans la liturgie des Heures, les vingt-deux huitains (strophe de 8 versets) du psaume 118 sont psalmodiés. Les huitains I, II, III, IV et V sont placés respectivement à l’office du milieu du jour du mardi, du mercredi, du jeudi, du vendredi et du samedi de la première semaine (I). Les huitains VI, VII, VIII, IX, X et XI sont placés à l’office du milieu du jour de la deuxième semaine (II), respectivement le lundi, le mardi, le mercredi, le jeudi, le vendredi et le samedi. Les huitains XII, XIII, XIV, XV, XVI sont placés à l’office du milieu du jour de la troisième semaine (III), respectivement le lundi, le mardi, le mercredi, le jeudi et le samedi. Les huitains XVII, XVIII, XIX, XX, XXI et XXII sont placés à l’office du milieu du jour de la quatrième semaine (IV), respectivement le lundi, le mardi, le mercredi, le jeudi, le vendredi et le samedi. Le huitain XIV est aussi chanté aux Vêpres du samedi de la deuxième semaine (II), et le XIX aux Laudes du samedi de la première (I) et de la troisième (III) semaines.

Dans la liturgie des Messes dominicales et des fêtes, le psaume 118 (119) est chanté pour les huitains ( I, II, III, IV) le 6ième Dimanche du temps ordinaire de l’année A, pour les huitains ( V, VI, XI, XII) le 17ième Dimanche du temps ordinaire de l’année A et pour les huitains ( VII, VIII, IX, X) le 31ième Dimanche du temps ordinaire de l’année B.

Lire la suite...

Psaume 120 (119) - "Les ennemis de la paix"

Psaume 120 (119) - "Les ennemis de la paix" : Ps 120, 1-2 : Cantique des montées. Vers Yahvé, quand l'angoisse me prend, je crie, il me répond. Yahvé, délivre-moi des lèvres fausses, de la langue perfide !

Le psaume 120 (119 selon la numérotation gréco-latine) fait partie des "Cantiques des montées" (psaumes 120 à 134) qui étaient chantés par les pèlerins sur la route de Jérusalem. A l'exception du psaume 132, ils sont formés de vers "élégiaques", aux stiques inégaux, et utilisent souvent le "rythme graduel" : les mêmes mots ou expressions sont repris en écho d'un verset à l'autre comme ici aux versets 2 et 3, 5, 6 et 7.

Lire la suite...

Psaume 121 (120) - "Le gardien d'Israël"

Psaume 121 (120) - "Le gardien d'Israël" : Ps 121, 1 : Cantique pour les montées. Je lève les yeux vers les monts d'où viendra mon secours ?

Le psaume 121 (120 selon la numérotation gréco-latine) est un "Cantique des montées" qui rappelle aux pèlerins qui montaient à Jérusalem par des routes pénibles que Dieu les garde.

Ce psaume 120 convient également aux Chrétiens en route vers la Jérusalem céleste.
Dans la liturgie des Messes dominicales et des fêtes, le psaume 120 (121) est chanté le 29ième Dimanche du temps ordinaire de l’année C.
Dans la liturgie des Heures, le psaume 120 est psalmodié aux Vêpres du vendredi de la deuxième semaine (II).

Lire la suite...

Psaume 122 (121) - "Salut à Jérusalem"

Psaume 122 (121) - "Salut à Jérusalem" : Ps 122, 1-2 : Cantique des montées. De David. J'étais joyeux que l'on me dise : Allons à la maison de Yahvé ! Enfin nos pieds s'arrêtent dans tes portes, Jérusalem !

Le psaume 122 (121 selon la numérotation greco-latine), attribué au roi David est un "Cantique des montées" (Ps 120 à 134) qui est le salut "Shalôm" (Paix) des pélerins arrêtés aux portes de la ville sainte de Jérusalem "cité de paix". La paix souhaité faisait partie des espérances messianiques. L'amour pour la sainte Sion est un trait de la piété juive (Cf. Psaumes 48, 84, 87, 133 et 137).

Dans la liturgie des Heures, le psaume 121 (122) est psalmodié aux Vêpres le samedi de la quatrième semaine (IV). Dans la liturgie des Messes dominicales et des fêtes, le psaume 121 (122) est chanté pour la fête du Christ-Roi et le 1er Dimanche de l’Avent de l’année A.

Lire la suite...

Psaume 123 (122) - "Prière des malchanceux"

Psaume 123 (122) - "Prière des malchanceux" : Ps 123, 1-2 : Cantique des montées. Vers toi j'ai les yeux levés, qui te tiens au ciel; les voici comme les yeux des serviteurs vers la main de leur maître. Comme les yeux de la servante vers la main de sa maîtresse, ainsi nos yeux vers Yahvé notre Dieu, tant qu'il nous prenne en pitié.

Le psaume 123 (122 selon la numérotation gréco-latine) est un "Cantique des montées" (appelés aussi cantiques des degrés) qui date sans doute des temps qui suivirent le retour de l'Exil ou de l'époque de Néthémie, quand la communauté renaissante était en butte au mépris et aux attaques des païens (Cf. Ne 2 19; 3 36).
Dans la liturgie des Heures, le psaume 122 est psalmodié aux Vêpres le lundi de la troisième semaine (III).
Dans la liturgie des Messes dominicales et des fêtes, le psaume 122 est chanté le 14ième Dimanche du temps ordinaire de l’année B.

Lire la suite...

Psaume 124 (123) - "Le sauveur d'Israël"

Psaume 124 (123) - "Le sauveur d'Israël" : Ps 124, 1-3 : Cantique des montées. De David. Sans Yahvé qui était pour nous à Israël de le dire sans Yahvé qui était pour nous quand on sauta sur nous, alors ils nous avalaient tout vifs dans le feu de leur colère.

Le psaume 124 (123 selon la numérotation greco-latine), attribué au roi David est un "Cantique des montées" qui est une action de grâces pour les épreuves surmontées, décrites sous les images traditionnelles : fauves, inondations, pièges.
Dans la liturgie des Heures, le psaume 123 est psalmodié aux Vêpres du lundi de la troisième semaine (III).

Lire la suite...

Psaume 125 (124) - "Dieu protège les siens"

Psaume 125 (124) - "Dieu protège les siens" : Ps 125, 1-2 : Cantique des montées. Qui s'appuie sur Yahvé ressemble au mont Sion rien ne l'ébranle, il est stable pour toujours. Jérusalem ! Les montagnes l'entourent, ainsi Yahvé entoure son peuple dès maintenant et pour toujours.

Le psaume 125 (124 selon la numérotation gréco-latine) fait partie des "Cantiques des montées" et témoigne de la confiance en Dieu.

Dans la liturgie des Heures, le psaume 124 est psalmodié aux Vêpres du lundi de la troisième semaine (III).

Lire la suite...

Psaume 126 (125) - "Chant de retour"

Psaume 126 (125) - "Chant de retour" : Ps 126, 1-2 : Cantique des montées. Quand Yahvé ramena les captifs de Sion, nous étions comme en rêve; alors notre bouche s'emplit de rire et nos lèvres de chansons. Alors on disait chez les païens : Merveilles que fit pour eux Yahvé !

Le psaume 126 (125 selon la numérotation gréco-latine) est un "Cantique des montées" qui s'adresse aux rapatriés aux prises avec les difficultés de la restauration (Cf. Ne 5). Le retour de l'exil de Babylone préfigure l'avènement de l'ère messianique.

Chant d'allégresse qui remercie Dieu pour le retour de l'exil, le psaume 125 expose sous une forme très simple et très populaire une grande vérité évangélique : la béatitude de ceux qui pleurent, la fécondité du sacrifice.

« Heureux, vous qui pleurez maintenant, car vous rirez » (Luc 6, 21b).

La liturgie emploie ce psaume aux Vêpres des Apôtres, que Jésus a souvent comparé aux ouvriers de la moisson. Dans la liturgie des Messes dominicales et des fêtes, le psaume 125 est chanté le 30ième Dimanche du temps ordinaire de l’année B, le 2ième Dimanche de l’Avent de l’année C et le 5ième Dimanche de Carême de l’année C. Dans la liturgie des Heures, le psaume 125 est psalmodié aux Vêpres du mercredi de la troisième semaine (III).

Lire la suite...

Psaume 127 (126) - "L'abandon à la Providence"

Psaume 127 (126) - "L'abandon à la Providence" : Ps 127, 1 : Cantique des montées. De Salomon. Si Yahvé ne bâtit la maison, en vain peinent les bâtisseurs; si Yahvé ne garde la ville, en vain la garde veille.

Le psaume 127 (126 selon la numérotation gréco-latine), attribué à Salomon est un "Cantique des montées" qui nous rappelle que le labeur de l'homme est voué à l'échec si Dieu ne le féconde; pain quotidien et descendance sont des dons de Dieu !
Dans la liturgie des Heures, le psaume 127 est psalmodié aux Vêpres le mercredi de la troisième semaine (III).

Lire la suite...

Psaume 128 (127) - "Bénédiction sur le fidèle"

Psaume 128 (127) - "Bénédiction sur le fidèle" : Ps 128, 1 : Cantique des montées. Heureux tous ceux qui craignent Yahvé et marchent dans ses voies !

Le psaume 128 (127 selon la numérotation gréco-latine) est un "Cantique des montées" qui célèbre le bonheur domestique que Dieu accorde au juste, selon la doctrine des sages sur la rétribution temporelle.

Le Psaume 127 n'est pas autre chose qu'un petit tableau de la fécondité d'une famille juive récompensée ici-bas de sa fidélité envers Dieu. Il vaut aussi bien pour une famille chrétienne, féconde et unie : c'est pourquoi ce psaume a fourni l'Introït, le Graduel, et la Communion de la Messe de Mariage. Mais Jésus a établi un repas de famille, l'Eucharistie, qui est aussi le banquet de l'Eglise (remarquer comme, d'une simple famille la perspective de notre psaume se porte jusque sur Israël). On chante donc le psaume 127 aux Vêpres du Saint-Sacrement sous cette antienne, qui modifie légèrement le verset 3 : « Que les fils de l'Eglise soient comme des plants d'olivier autour de la table du Seigneur ». Ce psaume figure encore à l'office du Sacré-Cœur, sous une antienne empruntée à l'Evangile : « Venez à moi, vous tous qui êtes las et surchargés, et je vous soulagerai. Ainsi le psaume 127 se trouve évoquer la douceur de l'intimité avec le Christ.

Lire la suite...

Psaume 129 (128) - "Contre les ennemis de Sion"

Psaume 129 (128) - "Contre les ennemis de Sion" : Ps 129, 1-2 : Cantique des montées. Tant ils m'ont traqué dès ma jeunesse, à Israël de le dire tant ils m'ont traqué dès ma jeunesse, ils n'ont pas eu le dessus.

Le psaume 129 (128 selon la numérotation gréco-latine) est un "Cantique des montées" qui exprime la lamentation du juste frappé par les impies.
Dans la liturgie des Heures, le psaume 129 est psalmodié à l’office du milieu du jour le jeudi de la quatrième semaine (IV).

Lire la suite...

Psaume 130 (129) - "De profundis"

Psaume 130 (129) - "De profundis" : Ps 130, 1-2 : Cantique des montées. Des profondeurs je crie vers toi, Yahvé : Seigneur, écoute mon appel. Que ton oreille se fasse attentive à l'appel de ma prière !

Le psaume 130 (129 selon la numérotation gréco-latine) est un "Cantique des montées" qui fait partie des sept psaumes pénitentiels (Ps6; Ps32; Ps38; Ps51; Ps102; Ps130; Ps143) et qui est plus encore un psaume d'espérance ! La liturgie chrétienne des défunts en fait grand usage, non pas comme d'une lamentation mais comme une prière où s'exprime la confiance dans le Dieu rédempteur.
Dans la liturgie des Messes dominicales et des fêtes, le psaume 129 est chanté le 10ième Dimanche du temps ordinaire de l’année B, le 5ième Dimanche de Carême de l’année A et le 2 novembre pour la Messe des Défunts.
Dans la liturgie des Heures, le psaume 129 est psalmodié aux Vêpres du samedi de la quatrième semaine (IV) et le mercredi soir aux Complies.

Lire la suite...

Psaume 131 (130) - "L'esprit d'enfance"

Psaume 131 (130) - "L'esprit d'enfance" : Ps 131, 1 : Cantique des montées. De David. Yahvé, je n'ai pas le coeur fier, ni le regard hautain. Je n'ai pas pris un chemin de grandeurs ni de prodiges qui me dépassent.

Le psaume 131 (130 selon la numérotation greco-latine), attribué au roi David est un "Cantique des montées" qui exprime une âme en paix s'abandonnant à Dieu sans inquiétude ni ambition.
Dans la liturgie des Heures le psaume 130 est psalmodié à l'office des lectures du samedi de la première semaine (I) et aux Vêpres le mardi de la troisième semaine (III).
Dans la liturgie des Messes dominicales et des fêtes, le psaume 130 (131) est chanté le 31ième Dimanche du temps ordinaire de l’année A.

Lire la suite...

Psaume 132 (131) - "Pour l'anniversaire de la translation de l'arche"

Psaume 132 (131) - "Pour l'anniversaire de la translation de l'arche" : Ps 132, 1-2 : Cantique des montées. Garde mémoire à David, Yahvé, de tout son labeur, du serment qu'il fit à Yahvé, de son voeu au Puissant de Jacob

Le psaume 132 (131 selon la numérotation greco-latine), attribué au roi David est un "Cantique des montées" qui correspond à un psaume messianique par ses versets 17 et 18. Les promesses faites par Dieu sont présentées comme la réponse divine à un serment prêté par David. Un processionnal aux versets 6 et + évoque l'invention et la translation de l'arche.
Dans la liturgie des Heures, le psaume 131 est psalmodié à l’office des lectures le samedi de la première semaine (I) et aux Vêpres du jeudi de la troisième semaine (III).
Dans la liturgie des Messes dominicales et des fêtes, le psaume 131 est chanté pour la fête de l'Assomption.

Lire la suite...

Psaume 133 (132) - "La vie fraternelle"

Psaume 133 (132) - "La vie fraternelle" : Ps 133, 1 : Cantique des montées. De David. Voyez ! Qu'il est bon, qu'il est doux d'habiter en frères tous ensemble !

Le psaume 133 (132 selon la numérotation gréco-latine), attribué au roi David est un "Cantique des montées" qui correspond aux liens fraternels qui unissent, dans le Temple et la Ville Sainte, les Prêtres et les Lévites.
Dans la liturgie des Heures, le psaume 132 est psalmodié le vendredi de la quatrième semaine(IV) à l’office du milieu du jour.

Lire la suite...

Psaume 134 (133) - "Pour la fête de nuit"

Psaume 134 (133) - "Pour la fête de nuit" : Ps 134, 1-2 : Cantique des montées. Allons ! Bénissez Yahvé, tous les serviteurs de Yahvé, officiant dans la maison de Yahvé, dans les parvis de la maison de notre Dieu. Dans les nuits levez vos mains vers le sanctuaire, et bénissez Yahvé.

Le psaume 134 (133 selon la numérotation gréco-latine) est une courte doxologie invitant à la prière et à la louange incessantes de jour et de nuit. C'est le dernier "Cantique des montées" qui correspond à un appel à la prière ou dialogue liturgique entre les ministres du Temple et les pèlerins, peut-être au cours d'une cérémonie nocturne inaugurant la fête des Tentes (Cf. Ex 23 14 et +).

Le psaume 133 termine la suite des quinze psaumes de pèlerinage. En quittant le Temple, les pèlerins saluent les lévites qui continueront à louer Dieu jour et nuit, et les lévites répondent par une bénédiction. Quand nous cessons notre prière, au moment du sommeil, nous savons que la louange de Dieu ne cessera pas : qu'elle soit assurée par l'office nocturne des ordres contemplatifs, ou qu'elle reprenne au même moment avec le lever du soleil sur l'autre hémisphère.
Dans la liturgie des Heures, le psaume 133 est psalmodié aux Complies le samedi.

Lire la suite...

Psaume 135 (134) - "Hymne de louange"

Psaume 135 (134) - "Hymne de louange" : Ps 135, 1-2 : Alléluia ! Louez le nom de Yahvé, louez, serviteurs de Yahvé, officiant dans la maison de Yahvé, dans les parvis de la maison de notre Dieu.
Le psaume 135 (134 selon la numérotation gréco-latine) est un chant de louange qui est entièrement fait de réminiscences ou d'emprunts aux Psaumes et autres textes.

Lire la suite...

Psaume 136 (135) - "Grande litanie d'action de grâces"

Psaume 136 (135) - "Grande litanie d'action de grâces" : Ps 136, 1-3 : Alléluia ! Rendez grâce à Yahvé, car il est bon, car éternel est son amour ! Rendez grâce au Dieu des dieux, car éternel est son amour ! Rendez grâce au Seigneur des seigneurs, car éternel est son amour !

Le psaume 136 (135 selon la numérotation gréco-latine) est une litanie, appelée chez les Juifs : "Le grand Hallel" (cf. Daniel 3 52-90) et récitée pour la Pâque après le "petit Hallel" des Psaumes 113 à 118.
Dans la liturgie des Messes dominicales et des fêtes, le psaume 135 est récité lors de la Veillée Pascale en troisième lecture.

Lire la suite...

Psaume 137 (136) - "Chant de l'exilé"

Psaume 137 (136) - "Chant de l'exilé" : Ps 137, 1-2 : Au bord des fleuves de Babylone nous étions assis et nous pleurions, nous souvenant de Sion; aux peupliers d'alentour nous avions pendu nos harpes.

Le psaume 137 (136 selon la numérotation gréco-latine) évoque le souvenir de la chute de Jérusalem en 587 et de l'exil à Babylone.
Dans la liturgie des Messes dominicales et des fêtes, le psaume 137 est chanté le 4ième Dimanche de Carême de l’année B.

Lire la suite...

Psaume 138 (137) - "Hymne d'action de grâces"

Psaume 138 (137) - "Hymne d'action de grâces" : Ps 138, 1-2 : De David. Je te rends grâce, Yahvé, de tout mon coeur, tu as entendu les paroles de ma bouche. Je te chante en présence des anges, je me prosterne vers ton temple sacré. Je rends grâce à ton nom pour ton amour et ta vérité; ta promesse a même surpassé ton renom.

Le psaume 138 (137 selon la numérotation latine) attribué au roi David est un Hymne d'action de grâces.
Dans la liturgie des Heures, le psaume 138 est psalmodié aux Vêpres du mardi de la quatrième semaine (IV).
Dans la liturgie des Messes dominicales et des fêtes, le psaume 138 est chanté le 21ième Dimanche du temps ordinaire de l’année A et les 5ième et 17ième Dimanche du temps ordinaire de l’année C.

Lire la suite...

Psaume 139 (138) - "Hommage à Celui qui sait tout"

Psaume 139 (138) - "Hommage à Celui qui sait tout" : Ps 139, 1-3 : Du maître de chant. De David. Psaume. Yahvé, tu me sondes et me connais; que je me lève ou m'assoie, tu le sais, tu perces de loin mes pensées; que je marche ou me couche, tu le sens, mes chemins te sont tous familiers.

Le psaume 139 (138 selon la numérotation greco-latine) attribué au roi David est une Prière d’émerveillement : rien n’échappe à la bonté du Père. Il nous entoure de sa prévenance, nous protège et nous conduit jusqu’à lui. Cette méditation sur l'omniscience divine est à comparer à celle de Job (cf. Jb 7 17-20), où s'exprime la crainte de l'homme sous le regard de Dieu.
Dans la liturgie des Heures, le psaume 138 est psalmodié aux Vêpres du mercredi de la quatrième semaine (IV).
Dans la liturgie des Messes dominicales et des fêtes, le psaume 138 est chanté pour la fête de Saint Jean-Baptiste.

Lire la suite...

Psaume 140 (139) - "Contre les méchants"

Psaume 140 (139) - "Contre les méchants" : Ps 140, 1-4 : Du maître de chant. Psaume. De David. Délivre-moi, Yahvé, des mauvaises gens, contre l'homme de violence défends-moi, ceux dont le coeur médite le mal, qui tout le jour hébergent la guerre, qui aiguisent leur langue ainsi qu'un serpent, un venin de vipère sous la lèvre.

Le psaume 140 (139 selon la numérotation greco-latine) est attribué au roi David.
Dans la liturgie des Heures, le psaume 139 est psalmodié aux Vêpres du samedi de la quatrième semaine (IV).

Lire la suite...

Psaume 141 (140) - "Contre l'entraînement du mal"

Psaume 141 (140) - "Contre l'entraînement du mal" : Ps 141, 1-2 : Psaume. De David. Yahvé, je t'appelle, accours vers moi, écoute ma voix qui t'appelle; que monte ma prière, en encens devant ta face, les mains que j'élève, en offrande du soir !

Le psaume 141 (140 selon la numérotation latine) est attribué au roi David.
Dans la liturgie des Heures, le psaume 141 est psalmodié aux Vêpres du samedi de la première semaine (I).

Lire la suite...

Psaume 142 (141) - "Prière d'un persécuté"

Psaume 142 (141) - "Prière d'un persécuté" : Ps 142, 1-4 : Poème. De David. Quand il était dans la caverne. Prière. À Yahvé mon cri ! J'implore. À Yahvé mon cri ! Je supplie. Je déverse devant lui ma plainte, ma détresse, je la mets devant lui, alors que le souffle me manque; mais toi, tu connais mon sentier. Sur le chemin où je vais ils m'ont caché un piège.

Le psaume 142 (141 selon la numérotation latine), attribué au roi David est une complainte individuelle, la plainte et la prière d'un abandonné, qui sera appliquée au Christ souffrant.
Dans la liturgie des Heures, le psaume 142 est psalmodié aux Vêpres du samedi de la première semaine (I).

Lire la suite...

Psaume 143 (142) - "Humble supplication"

Psaume 143 (142) - "Humble supplication" : Ps 143, 1-2 : Psaume. De David. Yahvé, écoute ma prière, prête l'oreille à mes supplications, en ta fidélité réponds-moi, en ta justice; n'entre pas en jugement avec ton serviteur, nul vivant n'est justifié devant toi.

Le psaume 143 (142 selon la numérotation latine) attribué au roi David fait partie des sept psaumes pénitentiels (Ps6; Ps32; Ps38; Ps51; Ps102; Ps130; Ps143). Ce psaume 142 (143) est une prière de demande : une « Plainte et une Prière dans l'angoisse »

Lire la suite...

Psaume 144 (143) - "Hymne pour la guerre et la victoire"

Psaume 144 (143) - "Hymne pour la guerre et la victoire" : Ps 144, 1-2 : De David. Béni soit Yahvé mon rocher, qui instruit mes mains au combat et mes doigts pour la bataille, mon amour et ma forteresse, ma citadelle et mon libérateur, mon bouclier, en lui je m'abrite, il range les peuples sous moi.

Le psaume 144 (143 selon la numérotation latine) attribué au roi David est dans sa première partie, des versets 1 à 11, un abrégé de liturgie royale qui s'inspire du Psaume 18, et dans sa deuxième partie plus originale, des versets 12 à 15, décrit la prospérité messianique.
Dans la liturgie des Heures, le psaume 144 est psalmodié aux Vêpres du jeudi de la quatrième semaine (IV).

Lire la suite...

Psaume 145 (144) - "Louange au Roi Yahvé"

Psaume 145 (144) - "Louange au Roi Yahvé" : Ps 145, 1-3 : Louange. De David. Je t'exalte, ô Roi mon Dieu, je bénis ton nom toujours et à jamais; je veux te bénir chaque jour, je louerai ton nom toujours et à jamais; grand est Yahvé et louable hautement, à sa grandeur point de mesure.
Le psaume 145 (144 selon la numérotation greco-latine) attribué au roi David est un psaume "alphabétique" qui emprunte des éléments à plusieurs autres Psaumes.
Dans la liturgie des Heures, le psaume 145 est psalmodié à l’office des lectures le dimanche de la troisième semaine (III) et aux Vêpres du vendredi de la quatrième semaine (IV).
Dans la liturgie des Messes dominicales et des fêtes, le psaume 145 est chanté les 14ième, 18ième et 25 ième Dimanche du temps ordinaire de l’année A, le 31ième Dimanche du temps ordinaire et le 5ième Dimance de Pâques de l’année C.

Lire la suite...

Psaume 146 (145) - "Hymne au Dieu secourable"

Psaume 146 (145) - "Hymne au Dieu secourable" : Ps 146, 1-2 : Alléluia ! Loue Yahvé, mon âme ! Je veux louer Yahvé tant que je vis, je veux jouer pour mon Dieu tant que je dure.

Le psaume 146 (145 selon la numérotation latine : Septante + Vulgate) attribué aux prophètes Aggée et Zacharie, inaugure un troisième Hallel (psaume 146-150) récité le matin par les Juifs.
Dans la liturgie des Heures, le psaume 146 est psalmodié aux Laudes du jeudi de la quatrième semaine (IV).
Dans la liturgie des Messes dominicales et des fêtes, le psaume 146 est chanté le 4ième Dimanche du temps ordinaire et le 3ième Dimanche de l’Avent de l’année A, les 23ième et 32ième Dimanche du temps ordinaire de l'année B et le 26ième Dimanche du temps ordinaire de l'année C.

Lire la suite...

Psaume 147 (146-147) - "Hymne au Tout-Puissant"

Psaume 147 (146-147) - "Hymne au Tout-Puissant" : Ps 147, 1 : Alléluia ! Louez Yahvé il est bon de chanter, notre Dieu douce est la louange.

Le psaume 147 (146 et 147 selon la numérotation gréco-latine) est coupé en deux au verset 12 par plusieurs versions dont la Vulgate, mais il forme une unité en hébreux. Le poète célèbre en Yahvé le libérateur d'Israël, le Créateur, l'ami des "pauvres".

La Vulgate a en effet séparé ce psaume du précédent, qui ne fait qu'un avec lui dans l'Hébreu. Cette division est tout à fait logique.

Notre Psaume 146 est une invitation générale à la louange pour la Providence qui veille sur toutes les créatures.

Le Psaume 147 s'adresse spécialement à Jérusalem pour qu'elle remercie Dieu de tous les bienfaits ("Lauda Jérusalem") dont il l'a spécialement comblée. Jérusalem est le lieu de toute bénédiction. On y est en paix (Jérusalem signifie vision de paix) parce que c'est une ville forte, à l’abri de toute incursion ennemie. On y est nourri par Dieu même d'un froment choisi, qui rappelle l'antique bienfait de la manne (partout où la Bible parle de la manne elle la compare à du givre ou à de la neige). Mais le plus grand trésor de Jérusalem, c'est la Parole de Dieu, c'est l'Esprit de Dieu, pareil au souffle tiède qui ranime la nature au printemps. La Parole de Dieu, créatrice et nourrissante, devient, à la fin du psaume la parole révélée, la fois loi et doctrine, qui fait entrer le fidèle dans l'intimité divine en lui permettant de vivre selon sa volonté clairement connue.

Lire la suite...

Psaume 148 - "Louange cosmique"

Psaume 148 - "Louange cosmique" : Ps 148, 1-2 : Alléluia ! Louez Yahvé depuis les cieux, louez-le dans les hauteurs, louez-le, tous ses anges, louez-le, toutes ses armées !

Dans le Psaume 148, le ciel, la terre et toute la création sont convoqués pour célébrer Yahvé, restaurateur du peuple élu. Ce psaume esr récité chaque matin par les Juifs.
Dans la liturgie des Heures, le psaume 148 est psalmodié aux Laudes du dimanche de la troisième semaine (III).

Lire la suite...

Psaume 149 - "Chant triomphal"

Psaume 149 - "Chant triomphal" : Ps 149, 1-3 : Alléluia ! Chantez à Yahvé un chant nouveau sa louange dans l'assemblée des siens ! Joie pour Israël en son auteur, pour les fils de Sion, allégresse en leur roi, louange à son nom par la danse, pour lui, jeu de harpe et de tambour !

Le Psaume 149 est un hymne national d'époque hellénistique qui envisage l'avenir eschatologique (cf. Is 61 2) et fait d'Israël l'instrument de la justice divine. Vous trouverez ci-dessous la méditation de Saint Jean-Paul II « Des mains accordées à la voix » sur le Psaume 149.
Dans la liturgie des Heures, le psaume 149 est psalmodié aux Laudes du dimanche de la première semaine (I).

Lire la suite...

Psaume 150 - "Doxologie finale"

Psaume 150 - "Doxologie finale" : Ps 150, 1-2 : Alléluia ! Louez Dieu en son sanctuaire, louez-le au firmament de sa puissance, louez-le en ses oeuvres de vaillance, louez-le en toute sa grandeur !

Le Psaume 150 est une doxologie plus développée que celles qui terminent les quatre premiers livres du Psautier (Psaumes 41; 72; 89 et 106). Cette doxologie finale invite toutes les musiques et tous les êtres vivants à la louange de Yahvé.

Lire la suite...