Le Psaume 129 (130) en français (La Bible de Jérusalem, 1998) :

A ceux qui passent par la nuit de l'épreuve, Dieu révèle sa lumière. A ceux qui veillent dans la foi, Dieu fait lever l'aurore du salut.

Ps 129, 1 : Cantique des montées. Des profondeurs je crie vers toi, Yahvé
Ps 129, 2 : Seigneur, écoute mon appel. Que ton oreille se fasse attentive à l'appel de ma prière !
Ps 129, 3 : Si tu retiens les fautes, Yahvé, Seigneur, qui subsistera ?
Ps 129, 4 : Mais le pardon est près de toi, pour que demeure ta crainte.
Ps 129, 5 : J'espère, Yahvé, elle espère, mon âme, en ta parole;
Ps 129, 6 : mon âme attend le Seigneur plus que les veilleurs l'aurore; plus que les veilleurs l'aurore,
Ps 129, 7 : qu'Israël attende Yahvé ! Car près de Yahvé est la grâce, près de lui, l'abondance du rachat;
Ps 129, 8 : c'est lui qui rachètera Israël de toutes ses fautes.

Dieu d'amour et de pardon, tu as fait lever sur ton peuple l'aurore du salut en envoyant ta parole dans le monde. Ne nous abandonne pas maintenant aux profondeurs où nous ont plongés nos fautes; écoute le cri de ton Eglise et comble son attente en lui donnant la pleine délivrance.

Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. Amen.


Le Psaume 129 (130) en latin "De profundis" (La Vulgate) :

Ps 129, 1 : Canticum graduum De profundis clamavi ad te Domine
Ps 129, 2 : Domine exaudi vocem meam fiant aures tuae intendentes in vocem deprecationis meae
Ps 129, 3 : si iniquitates observabis Domine Domine quis sustinebit
Ps 129, 4 : quia apud te propitiatio est propter legem tuam sustinui te Domine sustinuit anima mea in verbum eius
Ps 129, 5 : speravit anima mea in Domino
Ps 129, 6 : a custodia matutina usque ad noctem speret Israhel in Domino
Ps 129, 7 : quia apud Dominum misericordia et copiosa apud eum redemptio
Ps 129, 8 : et ipse redimet Israhel ex omnibus iniquitatibus eius

Gloria Patri, et Filio, et Spiritui Sancto, sicut erat in principio, et nunc et semper, et in saecula saeculorum. Amen.



Le Commentaire « Nous avons un défenseur devant le Père... » de Saint Jean Fisher sur le Psaume 129 :

Le Christ Jésus est notre grand prêtre, son corps est le sacrifice de notre rachat, qu'il a offert sur l'autel de la croix pour le salut de tous les hommes. Le sang répandu pour notre rédemption n'était pas celui des veaux et des boucs, comme dans la loi ancienne, mais de l'agneau très innocent, Jésus Christ notre Sauveur.

Le Temple où notre grand prêtre célébrait sa liturgie n'était pas bâti de main d'homme mais édifié par la puissance de Dieu seul. En effet, il a répandu son sang à la face du monde : celui-ci est bien un temple que seule la main de Dieu a pu bâtir. Le Temple a deux parties : l'une est la terre que nous habitons maintenant ; l'autre est encore inconnue des mortels que nous sommes.

Tout d'abord notre grand prêtre a offert le sacrifice ici sur terre, lorsqu'il a subi une mort très amère. Mais ensuite, revêtu de l'habit d'immortalité, il est entré en vertu de son propre sang dans le Saint des saints, c'est-à-dire dans le ciel. Et là, il a présenté devant le trône du Père céleste ce sang d'une valeur infinie qu'il avait versé sept fois pour tous les hommes pécheurs.

Ce sacrifice est si apprécié et agréé de Dieu que celui-ci, dès qu'il l'a vu, n'a pu refuser, prenant pitié de nous, d'accorder son pardon à tous ceux qui se repentent vraiment.

En outre, ce sacrifice est éternel. Il n'est pas offert seulement chaque année, comme cela se faisait chez les Juifs. Il est offert chaque jour pour notre réconfort, et même à toute heure et à tout moment, pour nous réconforter plus puissamment. C'est à ce sujet que l'Apôtre ajoute : Il a obtenu une rédemption éternelle.

À ce sacrifice saint et éternel participent tous ceux qui ont conçu une contrition et une pénitence véritables pour leurs péchés, qui ont pris la ferme résolution de ne plus retomber dans leurs vices mais de persévérer courageusement dans leurs efforts pour acquérir les vertus.

Saint Jean nous l'affirme par ces paroles : Mes petits enfants, je vous écris pour que vous évitiez le péché. Mais si l'un de vous vient à pécher, nous avons un défenseur devant le Père : Jésus Christ, le Juste. il est la victime offerte pour nos péchés, et non seulement pour les nôtres, mais encore pour ceux du monde entier.

Saint Jean Fisher (1469-1535) - Évêque de Rochester et Cardinal anglais qui s'opposa vivement au divorce du roi Henry VIII avec Catherine d'Aragon jusqu’à sa décapitation le 22 juin 1535 à la Tour de Londres.